Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Stratégie de Lisbonne

Les collectivités locales plaident pour un cadre européen équilibré

Publié le 22/01/2010 • Par Virginie Fauvel • dans : Europe

Les associations membres de la Maison européenne des pouvoirs locaux français (MEPLF) annoncent dans un communiqué du 21 janvier 2010 qu'elles plaident, dans leur contribution à la consultation sur le devenir de la stratégie de Lisbonne, UE 2020, pour un rééquilibrage permettant de mieux concilier objectifs économique, social, environnemental et territorial.

La stratégie de Lisbonne avait pour objectif de faire de l’UE la zone la plus compétitive du monde en 2010. Afin de faire entendre les priorités des collectivités locales à l’échelle européenne, les associations* membres de la Maison européenne des pouvoirs locaux français (MEPLF) ont participé à la consultation. Les politiques sociales jouent, en effet, un rôle déterminant pour limiter les impacts négatifs de la crise financière et économique. La cohésion sociale constituant un vecteur de croissance et de compétitivité indéniable, le rôle des services d’intérêt général devrait être mieux reconnu par la future stratégie UE 2020, écrivent-elles dans leur communiqué

Selon les associations de la MEPLF, l’UE 2020 doit aussi :

  • s’appuyer sur une politique de cohésion bénéficiant à l’ensemble des territoires de l’UE, dotée d’un budget substantiel ;
  • et prévoir l’évaluation de l’impact territorial de chaque politique européenne.

Les associations membres de la Maison européenne des pouvoirs locaux français appellent ainsi à la mise en place d’une réelle gouvernance multi-niveaux intégrant les préoccupations des territoires. Et ce, afin d’éviter l’échec de la précédente stratégie, dû en partie au manque d’appropriation par les élus locaux.

* AMF, ADF, AMGVM, FMVM, APVF 

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Les collectivités locales plaident pour un cadre européen équilibré

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X