Risques naturels

Inondations autour de Montpellier : les pistes pour mieux se protéger

| Mis à jour le 29/10/2014
Par • Club : Club Techni.Cités

Syble

Si les systèmes de prévention ont correctement fonctionné lors des épisodes diluviens d’octobre, de sévères dégâts touchent néanmoins l’agglomération montpelliéraine. L’urbanisation croissante accroît l’exposition au risque, alertent les maires et syndicats de bassins versants, qui appellent à la poursuite de la construction d’ouvrages de protection, à la réduction de la vulnérabilité du bâti existant et à la sensibilisation de la population.

Après trois épisodes successifs d’alerte rouge et d’inondations fin septembre et début octobre, l’heure est aux additions… salées dans l’agglomération montpelliéraine. L’Association française de l’assurance avait chiffré à 320 millions d’euros pour 70000 sinistres le coût des épisodes pluvieux du 16 au 30 septembre pour l’Hérault, le Gard et l’Aveyron. La ville de Montpellier estimait déjà au minimum le coût des dégâts pour la commune à 2 millions d’euros avant le nouvel épisode violent des 6 et 7 octobre, qui a remis à l’eau Montpellier et alentours. Le 13 octobre , le président du conseil général André Vezinhet a présenté une première estimation chiffrée par le département et la Directions départementales des territoires et de la mer (DDTM) : la note atteindrait 45 millions d’euros en Hérault, dont 15 millions d’euros de travaux routiers, 18 millions d’euro pour l’eau et l’assainissement, 15 à 20 millions d’euro pour l’agriculture et 1,1 millions d’euro pour les collèges. « Nous serons à beaucoup plus, estimait le 15 octobre Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de Montpellier Agglomération. Rien pour le stade de la Mosson, l’addition grimpe à 6 millions d’euros ! » Propriété de l’agglomération, cet équipement sportif a été inondé deux fois par la Mosson, affluent du Lez. Le fort ruissellement a aussi particulièrement sollicité la voirie des communes : « Nous avons 1,5 million d’euros de dommages sur la voirie, indique à La Gazette des communes René Revol, maire de Grabels. Le reste est en cours de chiffrage. »

La solidarité nationale a été activée avec les arrêtés de catastrophe naturelle et la solidarité locale jouera aussi : le 17 octobre, la région Languedoc-Roussillon a assuré les collectivités de la mobilisation du Fonds régional de solidarité risques naturels. Créé en 2006, ce fonds intervient sur la voirie communale, les travaux en rivière ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X