Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Personnalité juridique

Délivrance de l’acte d’enfant sans vie

Publié le 21/01/2010 • Par Delphine Gerbeau • dans : Réponses ministérielles, Réponses ministérielles RH

Cet acte ne confère pas la personnalité juridique à l’enfant né sans vie.

Le décret n° 2008-800 du 20 août 2008, pris pour l’application du second alinéa de l’article 79-1 du Code civil, se fonde sur la notion d’accouchement, expressément mentionnée par cet article. Il conditionne la délivrance de l’acte d’enfant sans vie à la production d’un certificat médical mentionnant les jour, heure et lieu de l’accouchement, selon un modèle défini par un arrêté de la ministre de la santé et des sports.

Dans la mesure où l’accouchement constitue une notion de nature médicale, la réalité de celui-ci ne peut qu’être soumise, au cas par cas, à l’appréciation des professionnels de santé, auxquels il appartient d’en attester par l’établissement d’un certificat médical, en se fondant sur des critères d’ordre clinique et morphologique, ainsi que le rappelle la circulaire interministérielle du 19 juin 2009.

Ces adaptations réglementaires sont toutefois dépourvues de toute incidence sur le statut de l’enfant sans vie. En effet, avant comme après cette réforme, la délivrance par l’officier d’état civil d’un acte d’enfant sans vie, si elle permet une forme symbolique et sociale de reconnaissance de l’enfant mort-né, en rendant possible un traitement funéraire décent et en facilitant le deuil des familles, n’a jamais eu pour objet de reconnaître sa personnalité juridique.

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Délivrance de l’acte d’enfant sans vie

Votre e-mail ne sera pas publié

BERNARD28

22/01/2010 03h16

bonjour,

un enfant né sans vie donne-t-il des droits pour la retraite

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X