Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Economie sociale et solidaire

Les élus mobilisés pour la relance d’une coopérative de traitement des déchets des Cévennes

Publié le 21/01/2010 • Par Sylvie Brouillet • dans : Régions

L’intercommunalité du Pays Grand’Combien et ses maires, ainsi que la région Languedoc-Roussillon, s’inquiètent de l’avenir de la Scop des Salles-du-Gardon, qui manque de fonds pour relancer l’activité de traitement des déchets.

Une table ronde présidée par le sous-préfet d’Alès a réuni, le 19 janvier, à la préfecture du Gard, l’État, des représentants de la région Languedoc-Roussillon et de la communauté de communes du Pays Grand’Combien, le maire des Salles-du-Gardon et la Banque de France autour de la coopérative de traitement des déchets Soreplast, basée aux Salles-du-Gardon et en difficulté.
Mais il n’y a pas eu de communication à l’issue de la table ronde, car « des questions ne sont pas encore réglées », indique la préfecture.

Fondée en octobre 2009 via la reprise, par des salariés, de PLF Industries Sud, la coopérative aurait besoin de 500 000 euros pour relancer l’activité de traitement des déchets. Les salaires de novembre n’ont pu être payés à la vingtaine de salariés qu’après l’annonce d’une garantie de la région sur un prêt de 35 000 euros.

La table ronde a fait suite à plusieurs actions menées le 13 janvier par des salariés de Soreplast : ils avaient retenu le directeur de l’Union régionale des Scop dans leur entreprise et interrompu la session du conseil municipal de La Grand’Combe.
Dans une lettre ouverte demandant la réunion de la table ronde, les maires du Pays Grand’Combien soulignaient que si Soreplast devait cesser son activité, la situation serait « dramatique » pour la communauté de communes, propriétaire des bâtiments. Ils s’inquiétaient aussi des stocks de déchets accumulés par PLF Industries Sud et en attente de traitement. 

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Les élus mobilisés pour la relance d’une coopérative de traitement des déchets des Cévennes

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X