Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Territoires ruraux

Vers un recentrage des zones de revitalisation rurale ?

Publié le 23/10/2014 • Par Frédéric Ville • dans : Actu experts finances

8728674752_64ccb1e68b_k
E. D
Deux parlementaires viennent de rendre un rapport pointant la faible efficacité et la sous utilisation des zones de revitalisation rurale. La réforme de ce dispositif de soutien aux communes rurales les plus fragiles peut-elle être un succès ?

Le député Alain Calmette (PS, Cantal) et le sénateur Jean-Pierre Vigier (UMP, Haute-Loire) ont présenté, le 8 octobre dernier, devant la commission du développement durable de l’Assemblée nationale, leur rapport final sur les zones de revitalisation rurale (ZRR). Ils demandent la révision des critères de classement afin de concentrer le dispositif sur les communes les plus concernées, à l’image du recentrage effectué pour la géographie prioritaire de la politique de la ville.

Conserver et étendre les exonérations à six ans – « Il faut éviter que des communes ne répondant pas aux critères principaux ne rentrent dans le dispositif, uniquement parce qu’elles font partie d’un EPCI où 50 % de la population est déjà concernée », observe Jean-Pierre Vigier. En ne gardant qu’un critère de densité de la population limitée à 58 hab/km2 par EPCI(1) et en introduisant celui du revenu par habitant (inférieur au revenu médian national de 19 208 euros par an), les parlementaires ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Vers un recentrage des zones de revitalisation rurale ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X