Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Tourisme

Les collectivités tentent de sauver la Cité de la Vigne et du Vin de Gruissan

Publié le 20/01/2010 • Par Sylvie Brouillet • dans : Régions

Les collectivités locales - région Languedoc-Roussillon, commune de Gruissan, conseil général de l’Aude - recherchent avec l’État une solution aux difficultés de la Cité de la Vigne et du Vin de Gruissan de l’Inra.

Le centre de culture scientifique accueille depuis 2004 le grand public, les scolaires en particulier, au domaine expérimental de l’Inra de Pech Rouge, dans le massif de la Clape. C’est aussi une plateforme pour la recherche et la filière vitivinicole. Exploitée en délégation de service public par l’office de tourisme de Gruissan, la Cité de la Vigne et du Vin a failli fermer à la fin septembre 2009, l’office ayant dénoncé la DSP fin 2008, avec le délai requis, précise Jean-Claude Méric, directeur de l’office. La subvention d’équilibre nécessaire, de 150 000 euros, n’est pas supportable. Il faut revoir le mode de gestion, répartir les charges autrement. Ce n’est que la partie touristique qui peut ramener de l’argent. Mais accueillir plus de visiteurs – nous sommes passés de 4 500 visiteurs en 2005 à 20 000 en 2009 – signifie aussi plus de personnel…

Le conseil municipal de Gruissan a finalement accepté en décembre la prolongation de l’exploitation par l’office de tourisme jusqu’en septembre 2010, afin d’attendre les propositions d’une étude de viabilité lancée et financée par la région. Un partenariat public-privé devrait être possible, espère Jean-Claude Méric. Le monde viticole est sollicité. En attendant une solution viable, la Cité de La Vigne et du Vin de Gruissan se prépare aujourd’hui à ouvrir pour une saison supplémentaire, à partir du 1er février.

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Les collectivités tentent de sauver la Cité de la Vigne et du Vin de Gruissan

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X