Environnement

Transition énergétique : ce qu’il faut retenir du projet de loi à mi-parcours

| Mis à jour le 29/10/2014
Par • Club : Club Techni.Cités

Flickr CC by Benoît Lesquerbault

Le projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte a été adopté par l'Assemblée nationale ce mardi 14 octobre. Il marque un virage dans la politique énergétique française et fixe un cap à long terme, mais manque encore de mesures et de moyens pour véritablement engager la transition énergétique.

Que faut-il retenir du « projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte« , après son adoption le 14 octobre en première lecture à l’Assemblée nationale ? C’est la question qui se pose, après une première série d’arbitrages, tranchés pour l’essentiel dans le cadre de la commission spéciale chargé de l’examen du texte plutôt qu’en séance publique, tant la procédure accélérée choisie par le gouvernement et le jeu des partis politiques a appauvri le travail parlementaire en séance.

Parmi les réactions, on note les regrets de ceux qui pensaient que ce texte allait permettre de véritablement mettre en œuvre la transition énergétique. C’est le cas du CLER, réseau pour la transition énergétique, qui déplore que « malgré quelques avancées, ce texte ne permettra pas de construire le nouveau modèle qui remplacera notre système énergétique à bout de souffle. La mobilisation de financements, la réorientation indispensable de la fiscalité, la décentralisation permettant de libérer les énergies locales ou encore la transparence concernant la distribution de l’énergie ne sont pas au rendez-vous ». Du côté des collectivités, l’association Amorce juge, par la voix de son délégué général, Nicolas Garnier, que le volet énergie est « décevant » et le volet déchets « carrément hors sujet et très inquiétant, car c’est la première fois que les collectivités n’ont pas du tout été entendues ! »

D’autres, plus nombreux, se veulent optimistes en voyant dans ce texte une première étape permettant « d’ouvrir une brèche dans le dogme du nucléaire », comme le souligne le parti écologiste EELV. « En actant la réduction de la part de l’atome de 75% à 50% en 2025, la diminution de 50% de la consommation énergétique à horizon 2050 (avec une étape intermédiaire de ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X