Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité publique

L’Intérieur envisage de financer la police et la gendarmerie par les avoirs criminels

Publié le 07/10/2014 • Par Hugo Soutra • dans : Actu prévention sécurité

Le ministre de l'Intérieur a présenté une piste pour rendre pérenne le financement de la police et de la gendarmerie nationale. Devant les députés, Bernard Cazeneuve, a souhaité mardi 7 octobre que les forces de sécurité nationale puissent être financés pour une part par la saisie des avoirs criminels.

357 millions d’euros d’avoirs criminels ont été « confisqués » en 2013 et 213 millions jusqu’à l’été 2014 (en augmentation de 26% par rapport à la même période de l’année passée), a dit le ministre qui était auditionné à l’Assemblée nationale par la mission d’information sur la lutte contre l’insécurité sur tout le territoire.

« Une part » de ces saisies sera « affectée au redressement de nos finances », a poursuivi M. Cazeneuve, mais « aussi au financement de nos services » de police et de gendarmerie notamment. « Nous devons plus que jamais aller chercher les ressources là où elles se trouvent », a encore fait valoir le ministre.

L’idée n’est pas nouvelle. Le directeur de la gendarmerie, le général Denis Favier, avait évoqué en avril dernier, devant la même mission, la piste du financement de la rénovation d’une partie du parc immobilier où sont logés les gendarmes avec les avoirs criminels.

Ceux-ci sont les biens mobiliers, immobiliers, numéraires, matériels divers et véhicules saisis à l’occasion de différentes affaires. Leurs ventes génèrent une somme de plus en plus grande à chaque année.

La mission d’information sur la lutte contre l’insécurité, animée par le député socialiste Jean-Pierre Blazy, doit rendre son rapport fin octobre. Elle a auditionné depuis près d’un an responsables de la police et de la gendarmerie, élus ou syndicalistes ainsi que les ministres de l’Intérieur et de la Justice. Elle doit faire des propositions sur la sécurité après avoir dressé un état des lieux, a dit mardi matin M. Blazy dont le dernier invité à s’exprimer devant elle était M. Cazeneuve.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’Intérieur envisage de financer la police et la gendarmerie par les avoirs criminels

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X