Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Simplification et normes

Normes coûteuses : « un train de mesures  » d’ici la fin 2014

Publié le 09/10/2014 • Par Jean-Marc Joannès • dans : Actu juridique, France

La simplification, toujours et encore ! Une nouvelle circulaire du 9 octobre 2014 relative à l’allègement des contraintes normatives applicables aux collectivités territoriales rappelle que l'ensemble des membres du Gouvernement doit exercer une vigilance particulière quant aux conséquences des projets de textes sur les collectivités territoriales.

A compter du 1er janvier 2015, toute charge financière liée à l’impact d’une loi ou d’une réglementation nouvelle devra être compensée par une simplification ou un allégement d’un montant équivalent, de sorte que l’impact financier net des normes nouvelles sur les collectivités soit nul dès 2015.
Sont exclues les mesures nouvelles en matière de fonction publique territoriale ou à caractère purement financier (impôts et taxes, cotisations et prestations, pénalités).

La circulaire du 9 octobre présente deux volets.

Élaboration des nouveaux textes

La circulaire rappelle que  le Conseil national d’évaluation des normes (CNEN) se prononce sur l’impact sur les collectivités territoriales des projets de loi et des projets de textes réglementaires. En cas d’avis défavorable sur un projet de texte réglementaire confirmé à l’issue d’une seconde délibération, l’adoption du projet de texte sera soumis à l’arbitrage du Premier ministre. La circulaire précise les modalités de travail en amont des ministères lors de l’élaboration de nouveaux textes.

Allègement des prescriptions en vigueur

Le CNEN est désormais habilité à procéder à l’évaluation des dispositifs réglementaires en vigueur et à présenter au Gouvernement des propositions d’allégement de sa propre initiative, ou sur la base de propositions des collectivités territoriales.

Les collectivités territoriales peuvent saisir le médiateur des normes institué auprès du Premier ministre pour une durée d’un an en vertu du décret n°2014-309 du 7 mars 2014. Le Gouvernement devra présenter des mesures d’allégement normatif ou visant à confier de plus larges responsabilités aux collectivités territoriales.

Un calendrier en forme d’échéancier pour les ministères

Un premier train de mesures sera arrêté d’ici la fin de l’année, par la transmission de propositions au SGG et à la DGCL dans un calendrier précis :

  • avant le 15 octobre 2014, une proposition par ministère ;
  • d’ici le 15 novembre 2014 des propositions complémentaires, en vue d’une mise en œuvre dans le 1er semestre 2015.

Les propositions feront l’objet d’une sélection au niveau interministériel puis d’un travail avec le CNEN.

Cet article est en relation avec le dossier

2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Normes coûteuses : « un train de mesures  » d’ici la fin 2014

Votre e-mail ne sera pas publié

Marx

10/10/2014 09h22

A la lecture de la phrase « Sont exclues les mesures nouvelles en matière de fonction publique territoriale ou à caractère purement financier (impôts et taxes, cotisations et prestations, pénalités). » je suis rassuré.
On pourra toujours créer de nouveaux impôts ou taxes à faire payer au citoyen!
Quand comprendra-t-on que l’argent que l’on retire de la poche du contribuable ne va pas dans celle des entreprises.

Baptisteb

11/10/2014 11h07

@Marx
Que les entreprises bancaires remboursent d’abord les milliards que les contribuables leur ont donné pour sauver leurs fesses de leur imprudence et leur incompétence…

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X