Environnement

Les inégalités territoriales à la loupe dans le Plan santé-environnement 3

| Mis à jour le 14/10/2014
Par • Club : Club Techni.Cités

stadelpeter - Fotolia

Quels sont les effets cumulés sur la santé des facteurs environnementaux ? Ils seraient différents d’un territoire à l’autre. Le nouveau Plan national santé-environnement (PNSE3) s’attaque à cette problématique.

Le Plan national Santé-Environnement, troisième du nom (PNSE3), est en consultation publique sur le site du ministère de l’Ecologie et ouvert aux observations jusqu’au 17 octobre. Bien qu’il couvre la période 2014-2018, son adoption par les ministres de l’Ecologie et de la Santé ne devrait avoir lieu que début décembre 2014.

En plus des approches classiques par contaminant (qualité de l’air, de l’eau, de l’alimentation, bruit, etc.), problématique (sols pollués, radon…), pathologie (cancers ou formes d’obésité dont l’origine peut être environnementale), ou encore par population à risques (enfants, femmes enceintes…), l’une des actions prioritaires du PNSE3 a pour objectif de valoriser une approche complète de l’exposition des personnes tout au long de leur vie. Il introduit ainsi la notion « d’exposome », qui est la mesure des expositions environnementales cumulées de la période in utero jusqu’à la fin de vie. Cette notion « permet d’appréhender la continuité entre l’approche milieu et l’approche pathologie » explique le texte. Reste à établir le corpus d’indicateurs et même à identifier les méthodes de construction de ces indicateurs d’exposition intégrés d’ici la fin du PNSE3. L’Anses et l’Inéris piloteront cette recherche, qui demandera un décloisonnement des données.

Zones de multi-exposition – Autre axe intéressant, l’approche territoriale interroge les inégalités environnementales, par exemple pour l’obésité et les maladies métaboliques. Des données sur le milieu (habitat, territoire…) viendront compléter les données personnelles (âge, genre, mode de vie, etc.) concernant la prévalence de ces maladies, afin d’aller plus loin dans la prévention. Il est prévu d’identifier des zones de multi-exposition à différentes échelles (globale, régionale et locale).

En cohérence avec cette politique, Les collectivités sont incitées à intégrer les dimensions positives de l’environnement sur la santé dans l’aménagement urbain (espaces verts, biodiversité…). En dehors de l’aspect psychologique connu, plusieurs publications scientifiques internationales démontrent l’effet barrière ou l’effet dilution qu’exerce la biodiversité sur les agents pathogènes (bactéries, virus, parasites).

                     Le PNSE 3 et ses interfaces avec les autres plans et stratégies

GraphiquePNSE3

[Cliquer sur le schéma pour l’agrandir]

Air et eau – En ce qui concerne la qualité de l’air extérieur, un nouveau Prepa (programme national de réduction des émissions de polluants atmosphériques) est nécessaire en vue de la future directive qui va réviser les plafonds d’émissions ; il est également porté dans le projet de loi sur la transition énergétique. La qualité de l’eau fera l’objet d’un nouveau plan « micropolluants » intégrant les plans sur les « résidus de médicaments dans les eaux » et les PCB. En parallèle un chantier « partage de données » vise à mieux connaître le danger et l’exposition sur ces résidus. Quatre familles de substances émergentes prioritaires seront à surveiller dans les captages et les milieux aquatiques : nitrosamines, perchlorates, parabènes, phtalates et bisphénol A.

Par ailleurs, les ministères souhaitent renforcer les contrôles sanitaires de l’alimentation en eau potable (AEP), notamment pour les petites unités de distribution. Le plan promeut des plans de sécurité sanitaire AEP au niveau régional, pour une « gestion permanente en temps réel de la sécurité sanitaire des eaux de consommation ». Le PNSE3 prévoit de poursuivre la protection des captages AEP à raison de 1000 par an. « En juin 2014, près de 70 % des captages AEP sont protégés en France, ce qui représente environ 80 % en débit produit et en population desservie » précise le document de travail.

 2 Français sur 3 gênés par le bruit – Autre problématique ancienne, le radon dans les bâtiments fera aussi l’objet d’un plan d’accompagnement des collectivités, pouvant aller jusqu’à la réalisation de travaux d’atténuation.

En ce qui concerne le bruit, hormis la résorption des points noirs qui doit continuer, le texte soulève la problématique des deux roues motorisés, qui fait l’objet du plus grand nombre de plaintes des maires. Leur contrôle dépend du ministère de l’Intérieur. A noter que selon la dernière enquête d’opinion, deux Français sur trois se disent gênés par le bruit à leur domicile. Or, cette gêne, notamment durant le sommeil, constituerait les effets sanitaires responsables du plus grand nombre d’années de vie en bonne santé perdues, selon l’OMS (Organisation mondiale de la santé).

Autre nuisances quotidienne à prendre en compte par les collectivités : les végétaux émetteurs de pollens allergisants, en particulier les ambroisies.

Enfin le plan rappelle de mettre en place les outils  permettant la mise à disposition du public de l’information sur la contamination des sols (article 173 de la loi Alur).

Un ensemble d’outils est prévu pour décliner le PNSE au sein des Plans régionaux de santé environnement (PRSE). Notamment, les Initiatives locales d’actions en santé environnementale (Ilase) feront l’objet d’un label, avec un soutien financier, afin de favoriser les priorités locales et améliorer leur suivi.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X