Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité

Que compte faire le gouvernement face à l’augmentation de la violence ?

Publié le 14/10/2014 • Par Jean-Marc Joannès • dans : Réponses ministérielles, Réponses ministérielles prévention-sécurité

Plusieurs actions ont déjà été entreprises (présence accrue des forces de l’ordre sur la voie publique, lutte contre les vols d’or, etc.) et la politique de sécurité menée par le Gouvernement doit contribuer à faire durablement reculer ce phénomène. La décision, en particulier, de renforcer les moyens humains de la police et la gendarmerie nationales est un axe majeur de cette action. Après les 13 700 suppressions d’emplois de policiers et de gendarmes décidées dans le cadre de la révision générale des politiques publiques par le gouvernement précédent, près de 500 emplois supplémentaires de policiers et de gendarmes sont créés chaque année.

Par ailleurs, tous les départs à la retraite sont désormais remplacés poste pour poste. Cet effort permet d’accroître la présence, dissuasive et rassurante, des forces de l’ordre auprès de nos concitoyens.

Le dispositif des zones de sécurité prioritaires (ZSP) est aussi un élément clé dans la lutte contre l’insécurité sur la voie publique et notamment les violences aux personnes. Les ZSP, dotées de renforts en personnels, permettent une plus grande occupation de la voie publique et davantage de coopérations entre l’ensemble des acteurs de la sécurité. Elles mobilisent aussi bien les leviers de la prévention que de la répression, pour une efficacité accrue. Au-delà des ZSP, des moyens supplémentaires ont été redéployés dans les secteurs les plus fortement exposés à la délinquance ou fragilisés par un déficit d’effectifs (Marseille, Corse, Lille…).

Les liens avec l’autorité judiciaire ont également été resserrés pour assurer la cohérence et l’efficacité de la chaîne pénale. La complémentarité continue à se renforcer entre les forces de l’ordre et les polices municipales, qui jouent un rôle essentiel. Elle doit continuer à se développer, pour assurer au quotidien une présence rassurante dans les territoires.

Les maires, acteurs majeurs de la politique de prévention de la délinquance, ont donc un rôle important à jouer. L’impulsion nouvelle donnée à la lutte contre plusieurs formes de délinquance (cambriolages, vols à main armée, trafic de drogue…) qui nourrissent naturellement la violence doit aussi permettre une lutte plus efficace contre les atteintes volontaires à l’intégrité physique.

Il convient toutefois de rappeler que la réponse à la violence et aux incivilités ne peut se limiter à des mesures strictement policières et judiciaires. Elle passe aussi par un investissement de long terme et une action mobilisant différents leviers : politique pénale, emploi, politique de la ville, prévention, éducation…

Domaines juridiques

1 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Que compte faire le gouvernement face à l’augmentation de la violence ?

Votre e-mail ne sera pas publié

SebCbien

15/10/2014 10h16

« Il convient toutefois de rappeler que la réponse à la violence et aux incivilités ne peut se limiter à des mesures strictement policières et judiciaires. Elle passe aussi par un investissement de long terme et une action mobilisant différents leviers : politique pénale, emploi, politique de la ville, prévention, éducation »
Il est déjà trop tard pour la prévention.. Réveillez-vous enfin.. La violence monte en puissance de jour en jour et cela démarre dès le plus jeune age devant la télé puis ensuite à l’école et sur les stades de foot… Arrêtez d’attendre et de dire que cela sera long. C’est déjà trop long..
Mobilisez les citoyens qui désirent participer à cet combat. Pourquoi la police vous fait comprendre que vous les dérangez quand vous téléphonez pour une bagarre dans la rue ou une violence quelconque. On ne sait plus qui est le coupable et qui est victime. Pourquoi les policiers, qui connaissent par coeur les délinquants ne se déplacent plus, sauf pour meurtre ?? Demandez aux gens du terrain et pas à ceux qui ont les fesses au chaud dans leur bureau et leur quartier « protégé »..

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X