Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Paroles d'élus

« Nous voulons supprimer la police municipale », Noël Néron (centriste, non encarté), Saumur

Publié le 08/10/2014 • Par Emilie Lopes • dans : Actu experts prévention sécurité

Noel-Neron-Saumur
D.R.
Six mois après les élections municipales, le Club prévention sécurité a voulu donner la parole aux nouveaux élus en charge de la sécurité. L'occasion pour eux de revenir sur leurs premiers pas, d'exprimer leurs opinions et de faire un premier bilan des orientations retenues. Cette semaine, dans le cadre de notre série "Paroles d'élus", Noël Néron (centriste, non encarté), maire délégué à la sécurité à Saumur (Maine-et-Loire), répond à nos questions.

Vous êtes en fonction depuis mars dernier. Six mois après votre entrée en fonction, quel regard posez-vous sur ce métier d’élu en charge de la sécurité ?

Je suis maire délégué de Bagneux, qui est rattaché à Saumur. Dans ce cadre là et depuis plusieurs années déjà, je suis Officier de police judiciaire (OPJ). J’ai donc toujours été très préoccupé par les problématiques de sécurité. Je n’ai donc pas été surpris car je travaille sur ces questions depuis longtemps.

Depuis plusieurs années, un débat est posé sur le rôle du maire en matière de sécurité et de prévention de la délinquance. Quelle est votre opinion ?

En ce qui concerne la sécurité publique il y a deux choses à distinguer : la sécurité publique et la tranquillité publique. Nous avons ici un principe : la sécurité révèle des prérogatives de l’Etat. C’est la raison pour laquelle nous souhaitons la suppression de la police municipale comme nous l’avions indiqué lors de notre campagne électorale. Ce ne sont pas les ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
1 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Nous voulons supprimer la police municipale », Noël Néron (centriste, non encarté), Saumur

Votre e-mail ne sera pas publié

xav

14/10/2014 10h40

J’ai parcouru avec intérêt cet article et deux points m’interpellent et méritent d’être approfondis.
le premier concerne la répartition de compétence en matière de sécurité entre l’Etat et les communes, on avance une compétence régalienne quant à l’exercice de la sécurité publique.
Il est bon de rappeler que le maire est le 1er représentant de l’Etat sur le territoire de la commune et qu’il est conformément à l’article L2212-2 du Code Général des Collectivités Territoriales chargé, sous le contrôle administratif du représentant de l’Etat dans le département, de la police municipale, de la police rurale et de l’exécution des actes de l’Etat qui y sont relatifs.

Force est de constater que bon nombre de maire minimisent leurs prérogatives historiques en terme de sécurité qui rappelons le, font l’objet de nombreux rappels judirictionnels.

Le deuxième point concerne le refus d’exercer des missions répressives préférant les actions préventives, rappelons tout de même que pour le cas communes qui ont pris cette option, elle conservent certaines compétences répressives car la police étatisée et la gendarmerie refuseront de les appliquer.
Nous parlons là de la police du stationnement, de la publicité de l’urbanisme etc..

En résumé, les élus qui se refusent à exercer les compétences qu’ils tiennent à la fois du Code Général des Collectivités térritoriales et du Code de Procédure Pénal s’exposent à des poursuites à la fois pénales et civiles.

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X