Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Edito

Dette publique : quelle responsabilité pour les collectivités ?

Publié le 03/10/2014 • Par Cédric Néau • dans : Billets finances

Euro_balance_by_Images_of_Money
Flickr cc by Images_of_Money
La Cours des comptes estime que les collectivités sont responsables pour un tiers du retard pris par la France en matière de réduction de sa dette publique. Arithmétiquement juste, mais méthodiquement discutable.

La Cour des comptes a trouvé son coupable pour expliquer le retard pris par la France dans le retour à l’équilibre de ses comptes publics. Dans son pré-rapport sur les finances publiques locales, qui devrait être publié à la mi-octobre et que la Gazette a pu consulter, la juridiction financière estime « que le solde des APUL (administrations publiques locales) (…) a contribué pour un tiers au retard pris dans la réduction des déficits publics de la France », actuellement à 4,3 % quand l’objectif fixé était de 3,7 %, soit 0,6 points d’écart.

La Cours des comptes accuse : « Cette évolution de la situation financière des collectivités locales est très préoccupante car elle rend plus difficile le respect par la France de ses engagements européens en venant limiter la portée des efforts de maîtrise de leurs dépenses accomplis par l’Etat et les organismes de sécurité sociale ».

Décrédibilisation – Les réactions des intéressés n’ont pas tardé à la lecture de ce passage : « On ne peut pas dire que les collectivités contribuent à décrédibiliser les efforts de la France pour répondre aux critères de Maastricht », répondent certains. « Les calculs sont spécieux », assurent d’autres. La Cours des comptes a en effet considéré que les APUL se sont écartées de leurs objectifs de 0,2 points, soit bien un tiers des 0,6 points de l’écart global.

Mais de quel périmètre parle-t-on ? Les critères de Maastricht regroupent les déficits de l’Etat – caractérisés par un budget déséquilibré – avec les besoins de financements des collectivités, soumises à la règle d’or d’équilibre des sections de fonctionnement et d’investissement. « Vouloir ramener les besoins de financement à zéro, c’est une manière de pénaliser l’investissement des collectivités », ne peut s’empêcher de commenter un membre d’une association d’élus.

Ratios constants – Reste que la dégradation du déficit est une réalité. Mais là encore, il faut distinguer le conjoncturel du structurel. Ainsi « si les collectivités ont pu consommer beaucoup de fond de roulement l’an dernier, « c’est qu’elles avaient accumulé de la trésorerie de précaution suite au crédit crunch de la crise de 2008 », rappellent nombre d’experts.
Structurellement, la dette des collectivités, estimée à 178,6 milliards d’euros, représente environ 9 % des 2023,7 milliards d’euros de la dette publique française. Un ratio d’une constance rassurante, tout comme celui de la capacité de désendettement ou des besoins de financement des collectivités locales. Il n’y a donc pas d’aggravation structurelle du déficit des collectivités par rapport à celui de la Nation. Du moins jusqu’à ce PLF 2015…

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Dette publique : quelle responsabilité pour les collectivités ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X