Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Politique de la ville

Ville et banlieue déplore les propos de Fadela Amara sur le « Kärcher »

Publié le 12/01/2010 • Par Hervé Jouanneau • dans : Actu prévention sécurité, France

L’association évoque un propos maladroit et dangereux et critique le bilan gouvernemental en matière de sécurité

Les propos tenus le 11 janvier 2010 par Fadela Amara sur le nettoyage au Kärcher  de la violence en banlieue a suscité une vive réaction de la part de l’Association des maires Ville et banlieue.

Dans un communiqué, l’Association qualifie de maladroit et dangereux la reprise par la secrétaire d’Etat chargée de la politique de la ville des propos tenus en novembre 2005, juste avant les émeutes, par Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur. En outre, constate-t-elle, il est illusoire de faire croire qu’avec « un coup de Kärcher », la sécurité pourrait revenir en banlieue… Depuis 2005 d’ailleurs, force est de constater que malgré les grandes déclarations du Président de la République, le bilan de la politique de sécurité est très inégal et l’inquiétude est croissante pour les élus locaux concernant les moyens alloués à la sécurité.

Pour les maires de banlieues, le retour à la sécurité implique au contraire un travail de longue haleine, collectif, qui implique tous les acteurs : les forces de police, mais aussi des acteurs éducatifs, les familles, les représentants de la justice, etc.  Appelant à un débat constructif et dépassionné, ils appellent au renouvellement en urgence des membres du Conseil national des villes, toujours en attente depuis le printemps 2009

1 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ville et banlieue déplore les propos de Fadela Amara sur le « Kärcher »

Votre e-mail ne sera pas publié

Saliha

27/01/2010 11h18

Qu’il y a t’il de tellement étonnant à un tel revirement de point de vue de la part d’une femme qui a changé de réalité ?
Passer de l’opportunisme médiatico-associatif à une illusion de reconnaissance et d’ascension sociale démontre seulement que l’esprit, aussi, est faible !
L’insécurité ressentie ou vécue est une conséquence de l’abandon voire de la destruction du tissu associatif qui a pourtant fini par aider Fadela à trouver un bon « job » ….
Plutôt que de permettre à ce gouvernement d’appréhender avec sang froid les problèmes des quartiers économiquement défavorisés, elle choisit de se joindre et de collaborer aux concerts de fantasmes et d’amalgames qui prétendent protéger le citoyen terrorisé, et qui finissent seulement par le convaincre que 3 copains de type indéterminé qui discutent dans la rue c’est le début d’un …gang !
Pendant ce temps, la criminalité progresse et s’organise profitant de l’aveuglement des naifs qui détournent le regard vers des cibles plus démunies.
Ce n’est pas l’endroit pour développer ce que ce comportement révèle mais si l’on veut rester optimiste, il est préférable de poursuivre la tâche que remplissent au quotidien les associations, les éducateurs, les simples citoyens, certains élus et de nombreux policiers, sans s’encombrer des vociférations et de l’incurie des « responsables » politiques du moment !

Nous aimerions voir plus souvent le karcher nettoyer les rues de nos quartiers des déchets, des feuilles, du verglas pour que la population retrouve la conscience d’appartenir à la même société respectée que leurs voisins des quartiers « favorisés », et qu’elle contribue à protéger et sécuriser leur communauté….sans peur.

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X