énergie

A Marseille, Cofely va construire une centrale innovante de géothermie marine

Par • Club : Club Techni.Cités

Cofely, filiale du groupe GDF Suez, signe le mardi 30 septembre le contrat pour la réalisation d'une centrale de géothermie marine innovante qui doit approvisionner en froid et en chaleur le quartier Euroméditerranée à Marseille.

La future centrale que va construite Cofely produira et distribuera le chauffage et la climatisation pour l’éco-cité Euroméditerranée, gigantesque projet de rénovation urbaine devant transformer une grande part de la zone portuaire de Marseille.

Cette centrale utilise une énergie renouvelable: « nous pompons l’eau de mer dans le port de Marseille, puis, à partir d’échangeurs et de pompes à chaleur, nous produisons, selon les besoins, du froid ou du chaud dans la centrale, qui sont ensuite acheminés vers les bâtiments », détaille Jean-Pierre Monéger, directeur-général adjoint de GDF Suez Energie Services et directeur-général de Cofely Services. Trois kilomètres de réseau seront également construits pour acheminer le froid et le chaud vers le client final. D’ici 2015-2020, ce sont ainsi 500 000 m2 qui seront alimentés en chaud et froid, parmi lesquels figurent Euromed Center, Les Quais d’Arenc, Les Docks et le futur Parc Habité d’Arenc.

Mise en service en 2006 – Ce système de centrale géothermique est déjà utilisé, par exemple à Paris à partir de l’eau de la Seine, mais l’utilisation d’eau de mer est plus rare (lire nos articles sur les installations de Cherbourg et la Seyne-sur-Mer). Il pose des contraintes techniques supérieures, notamment pour maîtriser la corrosion. La centrale doit être mise en service fin janvier 2016 et les premiers clients seront raccordés en juin 2015 grâce à une centrale provisoire pour ne pas freiner leur installation, a précisé M. Monéger.

« L’investissement s’élève à 35 millions d’euros, dont 5 millions de subventions publiques » (Ademe, Fonds européen de développement régional, ville de Marseille, conseil général, conseil régional, Marseille-Provence-Métropole), a indiqué Jean-Pierre Monéger. Et le groupe entend dupliquer son procédé dans d’autres villes en France et à l’international, avec plusieurs autres projets à l’étude.

« C’est un dispositif peu utilisé dans le monde et une fois industrialisée, cette solution ouvre des perspectives dans de nombreuses villes côtières », a-t-il argumenté. L’avantage de cette technologie, selon M. Monéger, est qu’elle permet de faire de nombreuses économies en termes d’efficacité énergétique. « Elle consomme 65% d’eau en moins, émet 50% d’émissions de CO2 en moins, et diminue de 80% l’utilisation de produits chimiques par rapport à des installations autonomes classiques », a-t-il affirmé.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • L’actu juridique de la semaine

    Notre sélection de jurisprudences et réponses ministérielles intéressant les cadres de la filière technique, publiées par le Club Techni.Cités et sur Lagazette.fr entre le 8 et le 14 décembre 2017. ...

  • Zones humides : connaitre les critères de définition et les obligations

    Dans le cadre des politiques d’aménagement conduites actuellement sur un territoire, les collectivités s’interrogent sur la notion de zones humides et sur les conséquences quant à l’aménagement du territoire. En effet, la direction départementale des ...

  • Malgré des soubresauts, Linky trouve son rythme de croisière

    Le déploiement du compteur communicant Linky respecte le calendrier prévu, a expliqué le distributeur Enedis, mercredi 13 décembre 2017, à Paris. Confrontée à des oppositions de communes en divers points du territoire, la filiale d’EDF explique privilégier le ...

  • Les pistes d’Elisabeth Borne pour réduire les fractures territoriales

    Si les Assises de la mobilité ont été l’occasion de phosphorer autour d’une multitude de sujets déjà bien identifiés, elles ont aussi mis en lumière des fractures territoriales jusqu’alors largement sous-traitées. La ministre des transports y consacre ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X