Risques naturels

Les priorités pour la prévention des risques naturels et hydrauliques

Par • Club : Club Techni.Cités, Club Prévention-Sécurité

Une instruction du Gouvernement du 22 septembre 2014 présente les priorités d’actions pour les deux années à venir dans le domaine de la prévention des risques naturels et hydrauliques.

Outre les priorités d’actions qui visent à assurer le meilleur fonctionnement possible des services de prévision des crues et d’hydrométrie et des services de contrôle de sécurité des ouvrages hydrauliques, les thèmes suivants constituent le noyau dur des actions prioritaires :

  • la poursuite de la mise en œuvre de la directive européenne 2007/60/CE du 23 octobre 2007 relative à l’évaluation et à la gestion des risques d’inondation, qui doit permettre de mieux identifier les territoires prioritaires et de faire émerger les stratégies des acteurs locaux. Son cadre a vocation à intégrer progressivement les outils existants que sont les programmes d’action de prévention des inondations (PAPI), les plans grands fleuves (PGF) et le plan submersions rapides (PSR) ;
  • l’accompagnement des projets portés par les collectivités territoriales, notamment les programmes de travaux de confortement des digues pour les territoires touchés par la tempête Xynthia, dans le cadre de la démarche expérimentale de simplification, en priorisant les actions visant à la diffusion de la culture du risque, la réduction de la vulnérabilité des territoires, la prévention et la protection des populations ;
  • la poursuite de l’élaboration des plans de prévention des risques naturels (PPRN) sur les secteurs à forts enjeux, en terminant notamment l’élaboration des PPR littoraux prioritaires, dont le retard est préjudiciable à l’efficacité des politiques de prévention des risques ;
  • l’accompagnement des collectivités dans la mise en oeuvre du volet prévention des inondations de la compétence GEMAPI (gestion des eaux et des milieux aquatiques et prévention des inondations) créée par la loi n°2014-58 du 27 janvier 2014.

L’instruction insiste par ailleurs sur les recommandations du rapport d’évaluation à mi-parcours du plan « submersions rapides » et sur la nécessité d’accélérer l’élaboration des plans d’actions pour les installations de campings à risques. Les situations les plus critiques qui peuvent conduire, le cas échéant, à une mesure de fermeture, doivent être traités en priorité.

L’ensemble de ces priorités nationales, et celles plus locales, ont vocation à être débattues puis validées en comité administratif régional et formalisées à travers la stratégie triennale régionale de prévention des risques naturels et hydrauliques, en associant les services régionaux et départementaux.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X