Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Education

Ecole numérique : la France passera-t-elle (enfin) en classe supérieure ?

Publié le 25/09/2014 • Par Sophie Maréchal • dans : France

A la rentrée 2014, le président de la République a affirmé son intention de lancer un plan numérique pour l’école, une annonce dans la continuité du chantier de la refondation de l’école initié depuis décembre 2012. Une nouvelle gouvernance du numérique pour l’éducation se met en place pour une meilleure coopération entre collectivités territoriales et l’Éducation nationale. A la traîne en termes d’équipement et de formation des enseignants, l’école élémentaire devra rattraper son retard avec le financement des communes.

Sur le perron du casino d’Ax-les-Thermes (Ariège), dès potron-minet ce 25 août 2014, les premiers participants des universités d’été de Ludovia, un rendez-vous incontournable du numérique éducatif, partagent, interloqués, la nouvelle de la démission du ministre de l’Éducation nationale et de celui de l’Économie, du Redressement productif, et du Numérique. En effet, le « plan école numérique » concocté depuis plusieurs semaines par le binôme médiatique que constituait Benoît Hamon et Arnaud Montebourg allait être rendu public le 10 septembre. Les modalités financières dont bénéficieraient les collectivités locales et les entreprises de la filière du numérique éducatif devaient être enfin connues.

En attendant que leurs successeurs reprennent en main le dossier, le président de la République a choisi le jour de la rentrée des classes pour rassurer tous les acteurs : « j’ai décidé de lancer, un grand plan numérique pour l’Education nationale. La ministre en est chargée, mais ce sera un travail interministériel car il y a aussi des responsabilités qui sont celles de la secrétaire d’Etat sur le Numérique, comme du ministre de l’Economie », déclarait François Hollande le 2 septembre lors de l’inauguration du collège Louise Michel de Clichy sous-Bois (93). Une annonce réaffirmée le 18 septembre.

Un jalon de la réforme “Peillon” – Ce « grand plan numérique » est dans les faits une nouvelle étape de l’application de la réforme pour la refondation de l’école portée par Vincent Peillon, alors ministre de l’Education nationale, qui déclarait en décembre 2012 : « Ma conviction est que cette refondation ne pourra se réaliser sans faire entrer l’École dans l’ère du numérique. »

La loi du 8 juillet 2013 levait enfin les ambiguïtés sur le partage des dépenses liées aux technologies de l’information et de la communication dans l’enseignement (TICE) :

  • aux collectivités territoriales l’achat des équipements, logiciels, des abonnements Internet et les services de maintenance,
  • à l’Éducation nationale la formation des enseignants au numérique dans leur pratique pédagogique.

Autre pierre angulaire de la loi : la création d’un service public du numérique éducatif qui a donné naissance en février 2014 à la Direction du Numérique pour l’Education (DNE).

« Il y a un véritable changement de posture à l’Éducation nationale, nous nous engageons vers une coopération plus poussée avec les collectivités territoriales. Au niveau national, avec les représentants des associations d’élus. Et au niveau territorial : dans chaque académie, d’ici la fin de l’année, chacune devra avoir défini une gouvernance conjointe avec les collectivités par le biais de conventions », déclarait Jean-Yves Capul, adjoint de la directrice de la DNE, lors de la conférence d’ouverture des universités d’été de Ludovia.

L’Etat-Major s’organise – Et d’ajouter : « Nous sommes les bras armés pour que ça avance, pour que chaque délégué académique numérique mobilise les inspecteurs de l’Education nationale. Il ne faut plus reproduire des cas comme celui de la Corrèze, où le département décide d’acheter des tablettes numérique sans concertation avec l’académie pour l’accompagnement des professeurs. » (Une décision du président du conseil général à l’époque, François Hollande, ndlr).

Cette structuration était attendue : « C’est un effort notable qui va dans le bon sens car la prise en conscience est collective. L’Education nationale doit trouver non seulement des synergies avec les collectivités, mais aussi avec le tissu industriel, pour ne pas subir la domination des GAFA(1) », note Simon Fau, expert auprès du comité exécutif des investissements d’avenir pour la e-Education, et co-auteur de l’ouvrage « Le numérique, une chance pour l’école »(2).

Pour l’heure, la mise en ordre de marche de ce pilotage a été parasitée par l’épineux chantier de la réforme des rythmes scolaires qui a accaparé les élus et services éducation des communes. « Les coûts de la réforme des rythmes scolaires ont mis un frein au déploiement du numérique envisagé en 2014-2015 », comme le souligne l’étude sur la politique des collectivités locales en matière de numérique éducatif menée par Ludomag avec l’aide de l’ARF, de l’ADF et de l’Association nationale des directeurs de l’éducation des villes de France (ANDEV).

« Nous observons une lassitude à financer des expérimentations depuis plusieurs années. Les collectivités souhaitent aujourd’hui être sollicitées pour investir pour la généralisation des usages du numérique », relève Eric Fourcaud, chef de projet de Ludovia pour le comité d’expansion de l’Ariège, qui présentait les résultats de cette étude.

La « vraie » naissance du cartable numérique en 2016 ? – Si la révolution des usages pédagogiques par le numérique n’a pas encore eu lieu au sein de l’école élémentaire, la rentrée 2016-2017 devrait marquer un tournant.

D’ici là, cette période sera consacrée à revoir de fonds en comble, sous le prisme du numérique, le socle des programmes des apprentissages fondamentaux du premier degré.

Aux incontournables « lire , écrire, compter » s’ajoutera l’emblématique « coder » assuré de manière transitoire pour le moment par la bonne volonté des collectivités : Et, prévient Jean-Yves Capul, « nous avons deux ans pour redéfinir le socle des programmes et former les professeurs des écoles. Nous sommes donc en ordre de bataille pour diffuser massivement, dès 2016, les nouveaux programmes sous format numérique ».

Le 2 septembre 2016, sera-t-il le premier jour du reste de la vie scolaire numérique des écoliers de France ?

Cet article est en relation avec le dossier

Notes

Note 01 GAFA : Google-Amazon-Facebook-Apple Retour au texte

Note 02 Novembre 2013, Armand Colin. Retour au texte

3 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Ecole numérique : la France passera-t-elle (enfin) en classe supérieure ?

Votre e-mail ne sera pas publié

smarechal

21/10/2014 10h11

Bonjour,
puisque votre commentaire semble soumis à la promotion de votre ouvrage, je viens donc le supprimer.

Alain Astouric

21/10/2014 11h10

Très bien, merci.
(Ce n’est pas « semble » soumis mais plutôt « est conditionné par ». Oui, on appelle cela gagnant-gagnant)
Bonne fin de semaine

smarechal

21/10/2014 11h24

Je ne suis pas l’origine de la suppression de ce lien, mais il était quoiqu’il en soit hors sujet, puisque votre domaine d’expertise est la formation professionnelle. L’article abordant le plan d’équipement des écoles primaires publiques.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X