Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Construction

Le conseil général de Côte-d’Or en litige avec Bouygues

Publié le 06/01/2010 • Par Alexandra Caccivio • dans : Régions

Le conseil général de Côte-d’Or a porté plainte contre le groupe Bouygues, auprès duquel il a acquis en VEFA l’immeuble Jean-Bouhey, à Dijon, où 250 de ses agents sont installés depuis novembre 2007.

En cause : les dysfonctionnements constatés dans le système de climatisation réversible dont les composés en aluminium se détériorent prématurément, émettant des particules blanches, en suspension dans l’atmosphère. Tous les étages et tous les bureaux sont concernés.
Les études ont montré que c’était sans danger sur la santé des agents mais, néanmoins, nous subissons un réel trouble de jouissance , indique Marc Dubreuil, responsable du pôle finances, commande publique et patrimoine.

Cet été, pour éviter la condensation et donc limiter l’émission de poussière, le conseil général n’a pas climatisé le bâtiment, où la température a atteint, sur sa façade sud, 30 degrés. Cet hiver, de la même façon, la température est maintenue la nuit au même niveau que le jour.
Autrement dit : le conseil général doit faire une croix sur les économies d’énergie qu’il espérait réaliser, grâce à une gestion centralisée du système de chauffage et de rafraîchissement.

Le tribunal de grande instance, saisi par le conseil général, a nommé un expert pour déterminer les responsabilités de l’opérateur Bouygues. Il doit rendre son rapport cet hiver.
Sans attendre l’issue de cette procédure, le conseil général, à qui le bâtiment aura coûté 12 millions d’euros, a inscrit à son budget 2010 la somme de 200.000 euros. Le but : changer ou protéger les pièces qui posent problème, selon les recommandations techniques qui seront fournies par le fabricant SIAT.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le conseil général de Côte-d’Or en litige avec Bouygues

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X