Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Budget

Le combat d’Argenteuil pour éviter la mise sous tutelle

Publié le 19/09/2014 • Par Fabienne Proux • dans : Actualité Club finances

8926728968_968aab3809_z
Flicker cc by Tekke
Le plan de redressement et d’économies de 18,3 millions d’euros engagé pour rééquilibrer les comptes de la commune en déficit de 17,3 millions d’euros, après la reprise du compte administratif 2013, a été voté par le conseil municipal mercredi 17 septembre, après des débats musclés. Suffira-t-il à éviter la mise sous tutelle de la 3e ville d’Ile-de-France ?

Argenteuil (103 000 hab., Val-d’Oise) a dépassé la ligne rouge, et de beaucoup. Alors que le déficit du compte administratif ne doit pas dépasser 5 % des recettes de fonctionnement, il atteint 12 % en 2013 (soit 17,3 millions d’euros), ce qui plombe les comptes de la commune de 17,5 millions d’euros. Les raisons de ce dérapage sont détaillées dans un rapport de la Chambre régionale des comptes d’Ile de France, saisie par le préfet en juin, concernant le compte administratif 2013.

Explosion des dépenses – L’institution pointe des dépenses de gestion engagées sans inscription budgétaire, une explosion des dépenses à caractère général et surtout des charges de personnel (377 embauches nettes en 2013 gonflant la masse salariale de 8,5 % entre 2012 et 2013, soit 82 millions d’euros), 53 millions d’euros de nouveaux emprunts pour financer des investissements en hausse de 20 % (65,5 millions d’euros en 2013). La dette de 268 millions d’euros à fin 2013 atteindrait désormais 305 millions d’euros, dont 38 % de produits toxiques, tandis que l’épargne a fondu comme neige au soleil passant de 22,7 millions en 2010 à 1,9 million en 2013.

La nouvelle équipe municipale, dirigée par Georges Mothron (UMP), qui a repris les commandes de la collectivité après l’avoir déjà dirigée de 2001 à 2008, doit par conséquent remettre tous les comptes à zéro, racler les fonds de tiroir et appuyer sur tous les leviers pour doper les ressources. Lors du conseil municipal du 17 septembre, qui s’est tenu dans une ambiance délétère, le plan d’actions visant à réaliser 18,28 millions d’euros d’économies dès 2014 et 34 millions en année pleine, a été voté. Mais la situation reste délicate puisque cette décision modificative reste déficitaire à – 8,4 millions d’euros.

Economies sur le fonctionnement et le personnel – Côté section de fonctionnement, les économies porteront à hauteur de 2,75 millions d’euros sur les charges générales (animations et manifestations réduites ou supprimées, baisse des frais de communication, renégociation des prix des places de crèche…) et de 2 millions sur la masse salariale (soit en année pleine respectivement 6,3 millions et 7,5 millions).
« Dès juin, 155 contrats arrivés à échéance n’ont pas été renouvelés et 20 autres le seront d’ici à fin 2014. En 2015, 200 nouveaux contrats ne seront pas renouvelés », indique Harrold Matysen, directeur général des services (DGS) d’Argenteuil depuis juin 2014. « Mais, la ville en tirera pleinement les fruits que dans deux ans puisque la collectivité continuera à payer 70 % des salaires pendant deux ans ».

Tarifs municipaux en hausse et… – Au niveau des recettes, 300 000 euros proviendront, dès ce trimestre, d’une « optimisation » des tarifs municipaux (location des salles municipales, activités scolaires et périscolaires, restauration scolaire), soit 1 million d’euros en année pleine.
En revanche, aucune marge de manœuvre n’existe au niveau de la pression fiscale déjà élevée(1), « puisque la précédente majorité a augmenté les impôts locaux de 24 % sur le dernier mandat et supprimé l’abattement général à la base sur la taxe d’habitation, cette seule décision représentant une hausse de la pression fiscale de 6 millions d’euros, soit l’équivalent de + 57 % de hausse sur la taxe d’habitation durant le mandat précédent », constate le nouveau DGS. Une mesure qui devra être reconduite en 2015.

…investissement en baisse – Côté section d’investissement, les dépenses d’équipement diminueront de 8 millions d’euros dès cette année et seront ramenés entre 10 et 12 millions à partir de 2015. Quant aux recettes, elles seront boostées par la hausse de la taxe d’aménagement (1 million d’euros en 2015) et la vente de terrains qui permettra de dégager 6 millions d’euros sur 2014 et 2015, puis 18 millions d’euros sur 2016/2019.

Une situation d’autant plus délicate à gérer dans le contexte de baisse des concours financiers de l’Etat, même si Argenteuil perçoit 5,4 millions au titre du fonds de solidarité des communes de la région Ile de France (FSRIF) et du fonds de péréquation des ressources intercommunales et communales (FPIC). Après une diminution de la DGF de 1,1 million d’euros en 2014, la ville d’Argenteuil estime qu’elle va perdre 3,5 millions d’euros de DGF en 2015 et 8,6 millions d’euros par an à partir de 2017.
Il revient désormais au préfet de décider ou non de placer Argenteuil sous tutelle dès cet automne, « sachant que les pouvoirs budgétaires de la ville ont déjà été suspendus cet été durant la première saisine de la chambre régionale des comptes », rappelle Harrold Matysen.

Dissolution de la communauté d’agglomération Argenteuil-Bezons

Le conseil municipal d’Argenteuil du 18 juillet dernier a voté la dissolution de la communauté d’agglomération Argenteuil-Bezons. Présidée par l’ancien maire PS, Philippe Doucet, la nouvelle équipe à la tête d’Argenteuil souhaite tourner la page et a formé le vœu de pouvoir adhérer à la communauté d’agglomération Seine-Défense avant de rejoindre la métropole du Grand Paris à partir du 1er janvier 2016. L’équipe de Georges Mothron espère que cette dissolution sera effective à compter du 1er janvier 2015. C’est le Conseil d’Etat qui doit en décider en dernier ressort.

 

Notes

Note 01 avec un effort fiscal de 1,25, Argenteuil présente la pression fiscale la plus élevée des villes franciliennes de plus de 50 000 habitants Retour au texte

6 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le combat d’Argenteuil pour éviter la mise sous tutelle

Votre e-mail ne sera pas publié

Nicole

19/09/2014 10h02

Quel dommage qu un journal aussi sérieux que la gazette des communes n ait pas fouille un peu mieux ce dossier…afin de se rendre compte de la supercherie de la nouvelle municipalité qui veut la mise sous tutelle pour masquer ses politiques d austérité

Franz Zillien

22/09/2014 08h20

Il ne s’agit pas de masquer une politique d’austérité pour cette nouvelle municipalité d’Argenteuil, car elle n’a aucun véritable projet pour cette ville à ce jour.
Il est d’ailleurs scandaleux que les seuls Argenteuillais solvables aient à payer le déficit. Cela devrait être mutualiser au niveau régional, voir national.

freely

22/09/2014 02h29

Heureusement qu’il ne suffit pas qu’une municipalité veuille la mise sous tutelle pour qu’elle se réalise
Quelques cours de droit public ne ferait pas de mal à Nicole…et à d’autres super menteurs

marina

02/10/2014 01h22

sale ambiance

Romain

03/10/2014 11h39

J’AI MAL A MA VILLE…
pas franchement de gauche et arrivé sur Argenteuil en 2008, j’ai réellement vu du changement sous l’ère de M. Doucet et changé mon fusil d’épaule…
Certes pour les impôts ce n’est pas le top, mais quand on voit tout le mal que s’est donné l’équipe pour rénover la ville, donner une autre image dans les médias et tenter d’attirer les foules, développer les activités et loisirs pour tous… nous offrir des spectacles sympa, permettre aux jeunes défavorisés de passer du bon temps l’été à la plage… bref on vous regrette m le maire.
Dorénavant on se retrouve dans une ambiance très malsaine… beaucoup de démago et des com du maire actuel très maladroites… on aurait aimé moins de tapage médiatique autours des gueguerres entre l’actuel et l’ancien maire, Mothron n’a de cesse de remettre en cause tous les apports de la précédente équipe.
Le figuier blanc, sympa mais complètement débile de créer une salle de ce type sans étudier préalablement les places de parking avoisinnantes inexistantes… Côté Seine sympa… mais destructeur pour les petits commerces et visiblement pas trop rentable quand on voit le nombre de boutiques qui ferment… bref rendez nous notre maire ! de la paix entre tous et sans vouloir reprendre son slogan, on est fier d’être argenteuillais, c’est une ville sympa croyez pas tous les bougons souvent racistes qui écrivent des conneries dans leurs commentaires. peace

Franz Zillien

04/10/2014 01h19

La ville semble tombée en deuxième division, voir en troisième avec cette nouvelle équipe. Avec Doucet, on avait une grosse pointure, digne d’une ville de cette taille. D’ailleurs, maintenant qu’il a plus de temps, les médias (radio et Tv) se l’arrachent et il faut reconnaître qu’il s’exprime nettement mieux que Mothron qui parfois manque de vocabulaire.

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X