Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Sapeurs-pompiers

SNSPP-Pats FO : une représentativité démultipliée

Publié le 17/09/2014 • Par Martine Doriac • dans : Actu prévention sécurité, France, Toute l'actu RH

Un syndicat « constructif et responsable », c’est ainsi que Patrice Beunard, président du Syndicat national des sapeurs pompiers professionnels (SNSPP) et Pierrick Janvier, secrétaire général de l’Union nationale Force Ouvrière des sapeurs pompiers et personnels administratifs des services départementaux d’incendie et de secours (UN FO SP-Pats) ont présenté lundi 15 septembre la nouvelle formation « SNSPP-Pats FO » lors d’une conférence de presse à laquelle assistaient Didier Bernus, secrétaire général de FO Services publics et de santé et une représentante de Jean-Claude Mailly, secrétaire général de la confédération FO.

Le rapprochement, à quelques semaines du dépôt des listes de représentants dans les différentes instances de la fonction publique territoriale laisse espérer à FO SP-Pats (environ 4 000 adhérents dans 46 départements) de devenir la première force syndicale de la sécurité civile, en s’adjoignant les 6 000 adhérents (environ) dans 88 départements de l’ex SNSPP), voire de passer devant la CFDT au plan national.

« Sur des points cruciaux, la défense du service public, le secours à personne, nous sommes complètement en phase » précise Pierrick Janvier qui reconnait avoir gommé des points de divergence. Le SNSPP revendiquait un Titre V spécifique à la sécurité tandis que FO, plus réaliste, préfère renforcer le statut existant.

Compte épargne fin de carrière –  Autre point qui a nécessité des calages : le SNSPP était favorable aux gardes de 24 heures tandis que l’union FO-SP-Pats défendait la rémunération au temps de présence effectif.

« Nous nous sommes rendus compte que les sapeurs pompiers étaient attachés aux gardes de 24 heures. Passer à une heure payée pour une heure travaillée nécessite de recruter 30 % d’effectifs en plus. Nous savons, dans le contexte actuel, que ce n’est pas possible. Nous avons révisé notre position pour sauver le service public. Nous estimons désormais que les heures de présence « gratuites » doivent permettre aux sapeurs pompiers de partir non pas plus tôt mais sans décote, après avoir été capitalisées sur un compte épargne retraite ou de fin de carrière. Car aujourd’hui nombre de sapeurs pompiers n’ont pas assez de trimestres pour prendre leur retraite et continuent à travailler malgré des pathologies qui leur font prendre des risques » explique encore le secrétaire général.

La proposition est en train d’être chiffrée. Elle a été présentée début septembre à Laurent Prévost, directeur de la sécurité civile, après l’avoir été à Manuel Vals quand il était ministre de l’Intérieur. « Il avait été charmé par cette idée » affirme Pierrick Janvier.

Réforme de la filière et clause de revoyure – Outre le secours d’urgence et sa privatisation rampante qui mobilise la nouvelle organisation, la réforme territoriale est suivie avec vigilance. Que ce soit l’échelon régional ou national qui sera retenu pour la future gestion des sapeurs pompiers professionnels, les deux organisations réunies défendront le secours de proximité.

Sur la réforme de la filière et sa clause de revoyure qui toilette notamment des incohérences statutaires et du régime indemnitaire, l’examen des textes a été renvoyé, le 2 juillet, par la Conférence nationale des services d’incendie et de secours à la séance du Conseil supérieur de la FPT du 8 octobre.

1 Réagir à cet article

Sur le même sujet

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

SNSPP-Pats FO : une représentativité démultipliée

Votre e-mail ne sera pas publié

spv

18/09/2014 04h35

Je crois que vous espérez beaucoup de cette réforme de la filière et surtout de la fameuse clause de revoyure qui je pense va s’écrire très prochainement de la façon suivante: CLOSE de revoyure. Et après?

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X