Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Edito] Réforme territoriale

Quand le rural se rebiffe

Publié le 15/09/2014 • Par Philippe Pottiée-Sperry • dans : France

Sale rentrée pour le gouvernement, affaibli par des résultats économiques catastrophiques (dérapage des déficits, croissance zéro, hausse continue du chômage) et des sondages en chute libre. Dans ce contexte périlleux, le discours de politique générale et le vote de confiance, le 16 septembre, ne seront pas de tout repos pour Manuel Valls. La majorité à l’Assemblée nationale apparaît plus révoltée que jamais alors que, de son côté, le Sénat pourrait repasser aux mains de l’opposition à l’occasion du scrutin du 28 septembre.

La campagne électorale révèle une forte levée de boucliers des élus locaux contre la réforme territoriale. En ligne de mire : les dispositions jugées très défavorables pour le monde rural. D’où le rôle important joué par les maires ruraux qui font de cette campagne leur cheval de bataille de rentrée.

Dévitalisation – Très remontée, l’Association des maires ruraux de France (AMRF) n’a pas de mots assez durs pour vilipender la réforme territoriale, perçue comme « l’acceptation du renoncement à l’aménagement du territoire ». Le renforcement des intercos à l’échelle des bassins de vie est vécu comme une « dévitalisation » des communes rurales. Et la perspective d’une disparition des conseils départementaux à l’horizon 2020 n’arrange rien.

Les récents propos du Premier ministre s’orientant vers le maintien du conseil départemental en milieu rural ne suffisent pas à rassurer. Les esprits apparaissent d’autant plus échaudés qu’à cela s’ajoute un climat anxiogène lié à une baisse sans précédent des dotations de l’Etat aux collectivités. Au-delà, existe le sentiment d’un modèle en train de disparaître avec des maires ruraux confrontés de plus en plus à la gestion de tâches administratives et disposant de moins en moins de moyens.

« Calinothérapie » – L’exercice de « calinothérapie » gouvernementale, avec le lancement d’assises de la ruralité annoncé lors du conseil des ministres du 10 septembre, risque de ne pas changer grand-chose.
L’objectif de cette initiative est de « rénover le cadre institutionnel et la présence de l’Etat dans les territoires ruraux » en se basant sur sept ateliers thématiques, qui se tiendront entre octobre et novembre, suivis d’un comité interministériel de l’égalité des territoires. Mais elle est balayée d’un revers de main par l’AMRF qui rejette par avance « le baume d’énièmes assises des territoires ruraux ».

Il est clair que, malgré une bonne volonté affichée, cela ne suffira pas. S’il veut avoir une petite chance de convaincre, le gouvernement doit rapidement passer des annonces aux actes. Mais lesquels ?

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Quand le rural se rebiffe

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X