Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Justice

Christiane Taubira veut rapprocher la justice du citoyen, les élus associés

Publié le 12/09/2014 • Par avec l'AFP Hervé Jouanneau • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Taubira
D.R.
Lors d’une communication le 10 septembre en conseil des ministres, la garde des Sceaux, Christiane Taubira, a présenté un ensemble de mesures, moins révolutionnaires que prévues, sur "la justice du XXIe siècle" qui entend rapprocher l'institution judiciaire des citoyens. Parmi les mesures avancées, certaines impliquent les collectivités. En revanche, la possibilité de transformer certains délits en contraventions est provisoirement écartée.

« Nous voulons faciliter et simplifier l’accès à la justice pour tous ». Tel est le mot d’ordre lancé par la garde des Sceaux, Christiane Taubira.
Il s’agit du deuxième grand projet judiciaire présenté par la Chancellerie après la réforme pénale, adoptée mi-juillet, qui portait sur la prévention de la récidive.

« Justice du XXIè siècle » – Au départ de cette réforme initiée en février 2013 figure la volonté d’adapter la justice et son organisation à l’accroissement des demandes des justiciables dans tous les domaines de la vie quotidienne – famille, travail, consommation, écologie.

Sous l’impulsion de la place Vendôme, quatre groupes de travail ont planché sur le sujet et rendu à l’automne des rapports formulant 268 recommandations. Plusieurs centaines d’acteurs et d’experts du monde judiciaire ont également participé, en janvier, à deux jours de débats à l’Unesco et 2.000 ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
1 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Christiane Taubira veut rapprocher la justice du citoyen, les élus associés

Votre e-mail ne sera pas publié

Beaudiscours

13/09/2014 06h13

Cette justice là devrait existait depuis longtemps mais voila qui dans un tribunal cherche vraiment à comprendre ? Personne par manque de temps et les tribunaux sont débordés donc on fait au plus vite en « survolant » le dossier. J’ai actuellement un exemple qui dure depuis 4 avec la mauvaise foi de la police qui verbalise un cycliste pour avoir débordé d’une moitié de roue avant la bande blanche du feu rouge. Or ce feu pouvait être franchi puisqu’un arrêté municipal voté quelques mois auparavant le permettait mais le culte du résultat pousse l’agent à verbaliser et à retirer un point sur le permis de conduire, alors qu’une circulaire du ministère de l’intérieur à l’époque disait qu’on ne pouvait pas retirer de point sur un permis lorsque le véhicule verbalisé ne justifiait pas de le détenir !!! Bien sûr la contestation est faite et la convocation au tribunal est arrivée pour le mois prochain….Mais que croyez vous qu’il va se passer : réprimande et amende car l’Etat à besoin d’argent !! Le fait que le franchissement du feu sur certains carrefours (dont celui-ci)soit autorisé par une délibération de la mairie de Bordeaux sera écarté au profit de l’argent et 4 ans d’entrave dans les tribunaux pour une justice mal rendue : c’est inacceptable, injuste et révoltant. Attendez vous avec ce type de comportement se multiplie. Que peut un citoyen face à une police de mauvaise foi qui agit uniquement sur commande pour toucher une prime de résultat ? et maintenant les forces de l’ordre (police et gendarmerie) ne comprennent pas que les citoyens ne les « aiment » pas. Où est l’exemple ? ils mentent pour la cause du roi « pognon » !!! alors la justice de proximité c’est comme le père Noël…. je n’y crois pas.

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X