Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Impôts locaux

Baisse de la fiscalité : de la promesse à la réalité

Publié le 09/09/2014 • Par Fabienne Proux • dans : A la Une finances, Actu experts finances

Résultats économiques
Caston_corporate_Flickr_cc
Face au « ras-le-bol fiscal » ressenti par leurs administrés, des élus locaux prennent le risque de baisser le taux des impôts directs locaux des ménages. Ils ont recours à tous les leviers pour compenser le manque à gagner.

La hausse des impôts locaux n’est pas inéluctable partout. Si quelques rares maires avaient décidé, dès 2013, de réduire les taux de taxe d’habitation (TH), taxe sur le foncier bâti (TFB) et taxe sur le foncier non bâti (TFNB), plusieurs autres en ont fait un argument de campagne lors des dernières élections municipales, notamment dans les villes moyennes.

Aussi symboliques soient-elles, les diminutions de taux d’imposition n’en représentent pas moins une réduction sensible des recettes de fonctionnement. A Boulogne-sur-Mer (42 700 hab., Pas-de-Calais), les TH, TFB et TFNB ont été respectivement réduites de 0,5 %, 0,2 % et 0,5 % en 2013 et de 1,2 %, 0,8 % et 1,2 % en 2014, soit près de 400 000 euros de recettes en moins en 2013 et près de 600 000 euros en 2014. A Narbonne (51 600 hab., Aude), la baisse de 1 % des trois taxes locales se traduit par une perte de 275 000 euros et à Casteljaloux (4 700 hab., Lot-et-Garonne), les recettes fiscales sont amputées de 35 000 euros après la ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Références

Des guides pratiques en ligne. Par souci de "simplification", la DGCL a décidé de mettre en ligne, sur son site intranet et sur le portail commun de la DGFIP Collectivites-locales.gouv.fr, les fascicules relatifs à la fixation des taux d'imposition des 4 taxes directes locales et des droits d'enregistrement concernant les communes, les EPCI et les départements, qui sont réactualisé en permanence.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Baisse de la fiscalité : de la promesse à la réalité

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X