Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Inégalités

La réforme territoriale doit s’adapter à la nouvelle géographie des inégalités

Publié le 04/09/2014 • Par Fabienne Proux • dans : Actualité Club finances, France

Campagne vue aérienne
Celso Diniz - Fotolia
Plus qu’une crise, notre société vit une transition qui risque d’accroitre les disparités de richesse entre les territoires. Face à ce nouveau contexte, la réforme de l’organisation territoriale ne doit pas seulement répondre à des exigences de réduction de la dépense publique, mais mener de front « solidarité territoriale et libération des énergies locales », tel que le suggèrent Laurent Davezies et Thierry Pech dans une note mêlant économie et géographie pour la fondation Terra Nova.

Tout en reconnaissant la légitimité de la réforme territoriale en cours destinée à « accroitre l’efficacité de l’action publique dans les territoires » et en « réduisant les strates du mille-feuilles administratif hexagonal » en période « de disette budgétaire », les deux géographes estiment « dangereux » de ne prendre en compte que « des critères purement conjoncturels » ou les desideratas de l’Union européenne.

Il est indispensable selon eux, de préserver les équilibres entre les territoires – tel que l’équilibre entre performance économique et solidarité – d’autant plus fragilisés par la nouvelle géographie productive qui se met progressivement en place. De fait, l’industrie manufacturière laisse progressivement la place à l’industrie de l’information, immatérielle.

Dès lors, cette nouvelle économie puise l’essentiel de ses ressources dans quelques grandes aires urbaines où se concentre la matière grise. Entre décembre 2008 et décembre 2012, 57 % des créations nettes d’emplois étaient captées par 5 grandes métropoles : Toulouse, Nantes, Bordeaux, Lyon et Montpellier. Il y aurait donc une accélération de la métropolisation de l’économie.

Regain des disparités de revenu – « L’organisation territoriale doit assurer les conditions du développement économique aux territoires les plus dynamiques sans les asphyxier à force de prélèvements, mais elle doit aussi veiller à ce que les territoires les moins productifs ne soient ni abandonnés à leur sort ni privés de chances de développement futur », expliquent Laurent Davezies et Thierry Pech.

Ils appuient leur analyse sur le constat d’une inversion de tendance entre l’évolution des PIB par habitant régionaux et celle du revenu par habitant. Alors que pendant les 30 glorieuses, il y avait un lien direct entre la création de richesse (PIB) et le revenu des territoires, ces derniers évoluent maintenant de manière divergente, « car la plus grosse part des revenus des ménages provient de sources non marchandes (pensions de retraites, salaires publics, prestations sociales) ».

Inégalités territoriales Terra nova

Sauf que depuis le milieu des années 2000, on constate une forte accélération des inégalités de PIB par habitant et un ralentissement de la réduction des inégalités interrégionales de revenu par habitant qui s’expliquent par la compétitivité croissante des métropoles et la moindre puissance des mécanismes de redistribution du revenu impactant les territoires les plus en difficulté. La réduction des dépenses publiques et sociales provoquerait « un regain des disparités de revenu entre nos territoires ».

Emergence des « systèmes productivo-résidentiels »Aussi, les économistes anticipent-il « un durcissement général des inégalités territoriales dans un futur proche » sous l’effet conjugué « de l’émergence forte de l’économie des régions métropolitaines et de la remise en cause des sources de revenu non marchands ».

Ces craintes seraient d’autant plus justifiées que le PIB des territoires ne viendrait plus du niveau de leur création de richesse, mais de leur capacité à capter des revenus.
Les auteurs de la note soulignent la coïncidence régionale entre dynamisme métropolitain et succès touristique, mais aussi le lien très fort entre dynamisme des villes et qualité résidentielle de leur environnement. Et de citer l’exemple du Languedoc-Roussillon où la part croissante dans le PIB régional des secteurs liés à la demande locale (apports démographiques, redistributions via les budgets publics et sociaux, apports des dépenses de tourisme) constitue le principal moteur de la croissance de la région.

Pour Laurent Davezies et Thierry Pech, les villes et les métropoles les plus dynamiques sont celles situées à proximité de territoires résidentiels (où résident les retraités et où se trouvent les résidences secondaires), à l’instar de Nantes, Rennes, Toulouse, Montpellier, Bordeaux. A l’inverse, « celles qui se portent le moins bien ont des systèmes productivo-résidentiel larges et des hinterlands de faible qualité résidentielle ».

Dès lors, les disparités ne se produiront pas entre les métropoles et le reste du pays mais plutôt entre « les systèmes productivo-résidentiels » qui ne sont ni ceux des aires urbaines, ni ceux des départements ou des régions. « Ce sont pourtant eux qui sont en train de constituer la nouvelle maille de la question de l’inégalité de développement entre nos grands territoires », préviennent les géographes. Seront-ils entendus à temps par les décideurs politiques ?

Références

"La nouvelle question territoriale", par Laurent Davezies et Thierry Pech

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La réforme territoriale doit s’adapter à la nouvelle géographie des inégalités

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X