Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Education

Dans le Val-d’Oise, objectif équiper, former… et unifier les outils du primaire au collège

Publié le 02/05/2014 • Par Sophie Maréchal • dans : Dossiers d'actualité, Régions • Source : Courrier des maires.fr

72 établissements sont volontaires pour la mise en place d’un ENT. Lancé en 2008, ce déploiement sera achevé à la rentrée 2013 quand la totalité des 109 établissements auront accepté de franchir le pas.

Le rêve pour des générations de cancres ! Dans cette classe de 6e du collège Louise Aubrac d’Argenteuil, les cours de géométrie intègrent depuis 2010 à leur pédagogie les bénéfices des tableaux blancs interactifs (TBI) et de l’espace numérique de travail (ENT). La démonstration dans une de ces classes est impressionnante. Un élève trace à main levée, avec un stylet, le triangle isocèle demandé sur l’écran du TBI, illustrant ainsi un énoncé ; puis, passage à la pratique avec un deuxième élève qui, sous la caméra d’un vidéoprojecteur, dessine avec crayon et rapporteur la figure, projetée sur le TBI. Les autres élèves jettent un œil à l’écran tout en dessinant dans leur cahier, à leur table, la figure. Les élèves se succèdent ainsi pour chacune des figures proposées par leur professeur.

Visionner la leçon à la maison – Chaque séquence est enregistrée dans le cahier de texte de l’ENT. Les élèves, qui peuvent s’y connecter avec un code d’accès, peuvent ainsi réviser la leçon chez eux. Ou la découvrir, pour les absents. L’ENT du collège Louise Aubrac a donc dépassé le stade du simple outil de consultation des emplois du temps ou des carnets de notes par les parents. L’espace numérique, devenu outil « collaboratif », permet de mettre en ligne tout ce qui concerne la vie de l’établissement, et donc d’informer au-delà du cadre formel des conseils de classes ou des réunions de parents d’élèves. « Nous travaillons actuellement à une meilleure liaison entre le primaire et le collège », ajoute Loubna Kérioui, principale du collège.

Situé en zone prioritaire du réseau « réussite scolaire » de l’académie de Versailles, le collège est l’un des 72 établissements volontaires pour la mise en place d’un ENT dans le Val-d’Oise (1 171 000 habitants ). Lancé en 2008, ce déploiement sera achevé à la rentrée 2013 quand la totalité des 109 établissements auront accepté de franchir le pas. L’Education nationale accompagne les enseignants dans l’appropriation des outils pédagogiques numériques et forme les chefs d’établissement pour la partie administrative. Outre le financement de l’ENT, le conseil général se charge du câblage en fibre optique et de l’équipement en TBI de toutes les classes.

Équiper les CM2 – « Dès qu’un collège est 100 % numérique, le conseil général équipe les classes de CM2 du ressort de ce collège d’un TBI, afin que les élèves se familiarisent avec les outils qu’ils utiliseront en 6e. Pour éviter la fracture entre le primaire et le collège, il faut lier les deux mondes », explique la conseillère générale Marie-Christine Cavecchi. Ce projet d’équipement des classes de CM2 a bénéficié d’une aide de 50 % de la région Ile-de-France. Pour les autres niveaux, le CG fait profiter la commune des prix négociés pour les collèges sur les TBI.
La prochaine étape sera le choix de l’espace numérique de travail. « A l’école et au collège, les parents et les enseignants n’ont pas les mêmes attentes sur les services de l’ENT. Et peu d’éditeurs ont adapté leurs produits aux deux univers », remarque Marie-Christine Cavecchi. En partenariat avec l’inspection académique, le département a donc mis en place deux expériences pilotes à la rentrée 2012. La première, dans une école de Franconville, teste la version « école primaire » de l’ENT de l’éditeur iTop, installée dans les collèges. La deuxième, à Goussainville, porte sur le logiciel libre Beneylu School, choisi par les enseignants eux-mêmes. A Franconville, si le TBI a très vite remplacé le tableau noir et la craie, en revanche l’ENT n’est opérationnel que depuis février 2013 dans l’école Jules Ferry. « L’ENT est une chance pour notre école, s’enthousiasme Mickaël Prigent, directeur de l’école. Il valorise auprès des parents le travail réalisé avec le tableau blanc interactif. D’ailleurs, ils sont demandeurs, avec 500 connexions les trois premiers jours ! »

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Dans le Val-d’Oise, objectif équiper, former… et unifier les outils du primaire au collège

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X