Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement du territoire

Projet d’autoroute A831 : passe d’armes entre Ségolène Royal et des élus locaux

Publié le 29/07/2014 • Par avec l'AFP Hugo Soutra • dans : Régions

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a dénoncé mardi les "attaques misogynes et brutales" émanant d'élus qui protestent contre sa décision de bloquer un projet d'autoroute dans l'Ouest. Face à cette décision qu’ils jugent "inacceptable", neuf parlementaires et élus locaux, de gauche comme de droite, de Vendée, Charente-Martime et Pays-de-la-Loire en ont appelé directement à Manuel Valls.

« C’est une façon dépassée de faire de la politique, on peut avoir des avis différents, discuter, se respecter, mais les attaques à la fois misogynes et brutales, vraiment, ne font pas avancer les dossiers », a réagi Ségolène Royal sur Europe 1, mardi 29 juillet.

Des parlementaires et élus de gauche et de droite de Vendée, Charente-Maritime et Pays-de-la-Loire ont écrit au Premier ministre Manuel Valls pour réclamer que l’Etat n’abandonne pas le projet d’autoroute A831, auquel Mme Royal a annoncé qu’elle s’opposerait.

Projet validé puis refusé – Ce projet d’autoroute reliant Fontenay-le-Compte en Vendée à Rochefort en Charente-Maritime avait reçu en 2011 le feu vert de l’ancien Premier ministre François Fillon. Il devait théoriquement traverser le Marais Poitevin qui a retrouvé en 2014 le label de Parc naturel régional, perdu en 1996, mais a donc été remis en cause par la ministre de l’Ecologie.

« Monsieur le Premier ministre, nous ne vous demandons pas d’autoriser la construction de l’A831. Nous vous demandons simplement, comme le gouvernement de Jean-Marc Ayrault s’y était engagé, de nous permettre d’aller au bout de la procédure de consultation des entreprises afin de connaître le coût réel de cette réalisation », précise ce courrier.

L’autoroute, réponse à la crise ? – Jugeant « inacceptable » cette décision « soudaine » et « improvisée », les signataires (1) estiment que cette autoroute est « absolument essentielle à la vitalité de nos territoires durement touchés par la crise » et « pour la sécurité des automobilistes dans un secteur asphyxié par une circulation dense ».

Mais l’attaque la plus virulente est venue de Bruno Retailleau (UMP) qui a accusé la ministre de se prendre pour « Aliénor d’Aquitaine ». « C’est l’arbitraire le plus total, le Marais Poitevin n’est pas le jardin privé de madame Royal (…) Ce qu’elle nous propose aujourd’hui, c’est une sorte de retour au Moyen-Age avec des décisions de la duchesse Ségolène. Et bien nous, on est pas des gueux et on ne se laissera pas faire! », a dénoncé le président du Conseil général de Vendée.

15 millions le kilomètre – Revenant sur les raisons de son veto, la ministre a jugé qu’il s’agissait de « prendre des décisions de bon sens » par rapport aux difficultés de financement du projet. « Ce n’est pas réaliste de mettre 900 millions d’euros dans 60 km. » Pour rappel, l’Etat devait prendre en charge initialement 137,5 millions du coût de ces travaux.

Des motifs liés à la protection de l’environnement ont également été avancés par le cabinet, qui pointe la nécessité de réaliser des « études d’incidence loi sur l’eau et espèces protégées, et demande aussi à M. Auxiette son « analyse sur les conséquences de la traversée du Marais poitevin », parc naturel régional.

Un Notre-Dame-des-Landes bis ? – « On ne va pas refaire Notre-Dame des Landes dans le Marais Poitevin! Notre-Dame des Landes aussi, ça a été décidé sur des études qui dataient d’il y a plus de 10 ans, et là, on recommence? », a-t-elle fait valoir. « Cette autoroute est parfaitement compatible avec le Marais poitevin », rétorquent les signataires, soulignant qu’ils se sont engagés à effectuer 125 millions d’euros d’ingénierie écologique.

Interrogée sur la position de Manuel Valls, la ministre a assuré qu’il était sur la même longueur d’onde. « Il dit exactement ça: discutons sereinement en mettant les choses à plat ».

Notes

Note 01 dont les députés Dominique Bussereau [UMP, président du conseil général de Charente-Maritime], Hugues Fourage [PS, Vendée], Olivier Falorni et Suzanne Tallard [respectivement DVG et PS, Charente-Maritime] mais aussi Jacques Auxiette [PS, président des Pays-de-la-Loire] Retour au texte

2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Projet d’autoroute A831 : passe d’armes entre Ségolène Royal et des élus locaux

Votre e-mail ne sera pas publié

fanou92190

30/07/2014 10h20

Madame Royale a bien raison sur ce dossier. L’arrêt de cette autoroute n’est que du bon sens pour diverses raisons :
– non rentable comme l’a prouvé les études car double l’axe NS de l’A10 et l’A 83
– l’accès à La Rochelle est suffisant par le Sud (Bordeaux) et l’Est (Paris, Poitiers)avec des routes à 4 Voies, l’A10 et l’A 837
– par le nord, il faudrait aménager la D137 avec le contournement de Marans, projet discuté depuis plus de 60 ans et beaucoup moins onéreux que l’A831
-préserver le parc du Marais Potevin
Les Elus sont pour ce projet pour des raisons obscures alors que la population est majoritairement contre pour des raisons de bon sens

abcagou

31/07/2014 10h21

Ne connaissant pas ce dossier précis, je me prononce que de manière générale. le tout voiture devrait être totalement dépassé aujourd’hui. Car une autoroute en France, ce sont des investissements publics et des bénéfices privés! et lire que des politiques réagissent encore avec ce tout voiture qui bouffe nos énergies, notre biodiversité, notre qualité de l’air, bref, qui est archaique et anti planète, tout ça me fait bondir: nos Hommes politiques ne peuvent ils pas changer leur état d’esprit du tout économique, de la croissance anti planète, du  » je passe tant pis si ça casse, après moi le déluge… »

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X