Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Non classé
  • Les riverains font capoter le projet de déménagement de Sciences Po Toulouse

Urbanisme

Les riverains font capoter le projet de déménagement de Sciences Po Toulouse

Publié le 21/07/2014 • Par Christiane Wanaverbecq • dans : Régions

Déjà compromis par un avis négatif du maire sur le permis de construire, le déménagement de l'Institut d'études politiques a été définitivement abandonné suite à une réunion de concertation organisée par le préfet de Midi-Pyrénées, le mercredi 16 juillet. Il y a maintenant urgence : compte-tenu de la vétusté des locaux, l'établissement a une autorisation d'exploitation jusqu'à fin 2016.

Le déménagement de l’Institut d’études politiques de Toulouse sur le quai Saint-Pierre, un des lieux emblématiques du centre historique de la ville rose, n’aura pas lieu : la polémique a pris fin ce mercredi 16 juillet, après une réunion de concertation organisée par le préfet de la région Midi-Pyrénées Pascal Mailhos, rassemblant la mairie de Toulouse, l’université Toulouse I Capitole, maître d’ouvrage de l’opération, et le rectorat. Le projet de construction de locaux était déjà compromis avec la décision, annoncée le 3 juillet en conseil de communauté, du nouveau maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole, l’UMP Jean-Luc Moudenc, de donner un avis défavorable.

Lors de la campagne pour les municipales, Jean-Luc Moudenc avait déclaré ne pas aimer le projet dessiné par l’agence d’architecture toulousaine GGR pour des raisons esthétiques. Il relayait ainsi la position des riverains et des défenseurs du vieux Toulouse qui considèrent que le projet n’offre pas les garanties d’insertion dans un site jugé très sensible. Les amendements au projet, décidés sous la mandature de l’ancien maire Pierre Cohen (PS), tels que passer de cinq à quatre étages ou bien encore d’éloigner la future construction de 7,50 mètres contre 2,50 mètres des constructions riveraines, n’ont pas permis de calmer les esprits.

Retrait de la demande de permis de construire – Dans un communiqué du jeudi 17 juillet rendant compte de la nouvelle solution de relogement de Sciences Po, décidée lors de la réunion de concertation organisée par le préfet de Région, le nouveau patron du Capitole a confirmé que le projet soulevait de nombreuses protestations « créant une incertitude juridique avec une forte probabilité de recours juridictionnels contre le permis de construire ».

En organisant la réunion de concertation, le préfet a sans doute pris en compte ces considérations. De son côté, l’Université I Capitole a préféré retirer le permis de construire, déposé en février 2013, car le terrain sur le quai Saint-Pierre appartient à Toulouse Métropole. Compte tenu du retrait de sa demande, le préfet n’a pas eu à se prononcer. Au final, l’accord trouvé pour trouver une autre solution de relogement a rendu caduc le projet initial.

L'ancienne manufacture des tabacs. Flickr CC by K_rho

L’ancienne manufacture des tabacs. Flickr CC by K_rho

Coloc’ avec l’université de sciences sociales – Reste, comme le rappelle le président du conseil régional de Midi-Pyrénées Martin Malvy dans un communiqué du 17 juillet, que le mauvais état des locaux, occupés par Sciences Po Toulouse depuis cinquante ans, nécessite une décision rapide. Dans deux ans, l’autorisation d’exploitation s’achève.

L’Université I Capitole, qui avait bloqué un budget de 23,8 millions d’euros HT pour le projet du quai Saint-Pierre issu de trois années de travail, doit maintenant revoir sa copie. Cela implique pour l’université de sciences sociales, déjà pauvrement dotée en m2 – 1,8 m2/étudiant -, de partager le site de l’ancienne Manufacture des tabacs (28 000 m2 de surface utile) qu’elle devait réaménager dans le cadre du plan Campus. Sciences Po Toulouse a en effet besoin de 5 500 m2 de surface utile.

Pour l’aider, Toulouse Métropole s’engage à apporter 1,7 million d’euros. Elle y ajoute la moitié du prix de revente du quai Saint-Pierre estimé à 4,8 millions d’euros. Ces sommes aideront aussi l’université à acheter un parking pour y construire des amphithéâtres et des salles de cours aux côtés d’un gymnase et d’un espace santé déjà prévus par le Plan Campus. L’Etat s’engage à lui vendre le terrain d’un hectare dans sa totalité au lieu d’un 1/4 prévu initialement.

Un bâtiment neuf à plus long terme – Rappelant que si l’ancien projet de relogement de Sciences Po avait été acté, le transfert n’aurait pas eu lieu avant 2017, le président de l’université Toulouse I Capitole, Bruno Sire, estime que les nouvelles solutions proposées devraient permettre de respecter le calendrier. A plus long terme, il promet à Sciences Po un bâtiment neuf avec une image à la hauteur de son ambition.

« Nous sommes dans l’expectative. Le maire m’a certes appelé pour me confirmer l’attachement de Toulouse à Sciences Po. Et des solutions transitoires sont proposées. En définitive, ce qui m’importe est de loger Sciences Po de manière digne et de pouvoir exercer nos missions de service public dans de bonnes conditions. Aujourd’hui, il fait 14° en hiver dans les amphithéâtres », déclare Philippe Raimbault, directeur de Sciences Po.

Cet article est en relation avec le dossier

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les riverains font capoter le projet de déménagement de Sciences Po Toulouse

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X