Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Avignon 2014 : onze associations d’élus veulent retricoter ensemble les compétences culturelles

Culture

Avignon 2014 : onze associations d’élus veulent retricoter ensemble les compétences culturelles

Publié le 18/07/2014 • Par Hélène Girard • dans : France

Les associations d’élus ruraux, urbains, intercommunaux, départementaux, régionaux etc. ont rédigé ce mercredi 16 juillet une déclaration commune. Ce document se veut un plaidoyer pour un partage des réflexions alliant "courage" et "imagination" pour redessiner les contours des compétences culturelles des différents niveaux de collectivités à la faveur de la nouvelle gouvernance territoriale que prépare la réforme territoriale en cours.

Pour la quatrième fois en quatre ans (1), les associations d’élus locaux (2) ont réussi à élaborer un texte commun à l’occasion de leur rencontre en Avignon. Ce document présente le positionnement qu’elles sont prêtes à défendre d’une seule voix, malgré un contexte empreint d’inquiétude, avec, en toile de fond, de lourdes incertitudes quant à l’évolution du rôle du ministère de la Culture, la baisse des dotations de l’Etat et des budgets des collectivités, une réforme territoriale en cours dont les lignes ne cessent de bouger.

« L’heure est grave » – Autant de facteurs qui, pour certains élus et professionnels, font craindre le pire pour l’avenir des politiques culturelles locales. « L’heure est grave », a martelé Philippe Laurent, maire de Sceaux (Hauts-de-Seine), qui, la veille, avait quitté la présidence de la Fédération nationale des collectivités territoriales pour la culture (FNCC), en passant le relais à Florian Salazar Martin, adjoint au maire de Martigues (Bouches-du-Rhône).
Intitulé « arts, culture et territoires, le partage de l’interrogation, le courage de l’imagination », le document appelle les collectivités à mettre en commun leurs questionnements et à nourrir mutuellement leur réflexion. Il s’agit d’imaginer de « nouveaux territoires culturels », associant collectivités, porteurs de projets et professionnels, tout en préservant l’acquis des expériences réussies.
« Il faut se réveiller » a lancé Yves Ackermann, président du conseil général du Territoire de Belfort, plaidant pour le maintien du « formidable tissu social » et du « dynamisme » enrichi au fil des années par les politiques départementales.

Compétence obligatoire – Mais nul ne sait comment la réforme territoriale en cours va redessiner les contours de la compétence culturelle des différents types de collectivités. Sur ce point, Claudy Lebreton, président de l’Assemblée des départements de France (ADF), n’imagine pas d’autre voie que « le maintien de la clause de compétence générale telle quelle. » Et même « s’il y a à l’avenir un chef de filat à respecter, nous devrons y travailler tous ensemble. »

Or du côté de l’Association des régions de France (ARF), la question est désormais entendue : la réforme territoriale doit conférer aux régions une compétence culturelle « obligatoire ». C’est la position que Karine Gloanec-Maurin, vice-présidente de la région Centre et présidente de la commission culture de l’ARF a défendue devant les autres associations d’élus. Prudente, elle a parlé d’une « compétence obligatoire et partagée », concept qui a laissé dubitatifs plusieurs participants. « Nous devons inventer », leur a-t-elle répondu, faisant allusion à la déclaration commune des associations, qui invite les élus à « imaginer de nouveaux territoires culturels. »

Associations professionnelles – Pour sa part, Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) et représentant de l’Association des maires des grandes villes de France (AMGVF) a, comme l’an passé, plaidé pour un dialogue plus régulier entre élus et professionnels de la culture. Message entendu par Florian Salazar-Martin, qui a précisé que la FNCC poursuivrait la démarche de conventionnement avec les associations professionnelles engagée par son prédécesseur (3).

Décalage – Sur les gradins de la cour du Cloître Saint-Louis, les représentants du Syndicat national des arts vivants (Synavi), de la Fédération nationale des arts de la rue, de maisons de la culture etc. ont lancé aux élus un « appel du pied que nous avons entendu », a souligné le nouveau président de la FNCC. La Coordination des fédérations d’associations culturelles et de communication (Cofac) a aussi manifesté sa volonté d’un dialogue approfondi, « pour faire respecter la biodiversité de la création et de la diffusion.»

Dans l’assistance, certains ont trouvé ces échanges quelque peu décalés, par rapport aux réalités sur le terrain. Comme Didier Salzgeber confodateur de l’Institut de coopération pour la culture : « L’urgence de la situation appelle des réponses très pratiques », a lancé aux élus l’animateur du réseau national des établissements publics de coopération culturelle (EPCC). Il a pointé un « décalage entre le calendrier du terrain et le texte cosigné par les élus ».

Une série de questions à poser ensemble

Droit à l’expérimentation des langages artistiques, articulation entre territoire et universalité, prise en compte de l’apport culturel de chacun, stratégie pour éviter l’instrumentalisation des artistes et des acteurs culturels, etc. Autant de problématiques qu’évoque le texte commun cosigné par les onze associations d’élus le 16 juillet 2014. Ces dernières affirment vouloir trouver des réponses, alors que « grondent les inquiétudes et émergent des tentations de repli. » Il s’agit de dépasser la seule référence territoriale, sur laquelle « la responsabilités culturelle politique (…) ne saurait (…) être entièrement indexée. » Pour les signataires, « il relève de l’intelligence politique d’imaginer de nouveaux territoires culturels et de s’engager dans des coopérations à la fois entre collectivités et avec les personnes en élaborant des projets et des dispositifs mêlant les savoir-faire professionnels et le dynamisme créateur de chacun ».

Thèmes abordés

Notes

Note 01 les associations d’élus ont déjà signé des textes communs sur les politiques culturelles en 2010, 2012 et 2013 Retour au texte

Note 02 Association des maires ruraux de France, Association des petites villes de France, Association des maires de France, Villes de France (ex Fédération des villes moyennes), Association des maires des grandes villes de France, Association Ville et Banlieue, Association des communautés de France, Association des communautés urbaines de France, Assemblée des départements de France, Association des régions de France, et Fédération nationale des collectivités territoriales pour la culture Retour au texte

Note 03 la FNCC a signé en 2013 une convention de partenariat avec le Syndicat national des scènes publiques et des discussions sont en cours avec le Syndicat national des entreprises artistiques et culturelles. Retour au texte

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Avignon 2014 : onze associations d’élus veulent retricoter ensemble les compétences culturelles

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X