Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • L’enseignement du langage informatique proposé en primaire dès la rentrée sur le temps périscolaire

Education

L’enseignement du langage informatique proposé en primaire dès la rentrée sur le temps périscolaire

Publié le 15/07/2014 • Par avec l'AFP Sabine Blanc • dans : France

L'enseignement du langage informatique sera proposé en primaire dès la rentrée de manière facultative, a annoncé dans une interview au Journal du dimanche le ministre de l'Education nationale Benoît Hamon, qui prévoit également de relier au haut débit hertzien 9.000 écoles dès septembre.

La priorité de l’Education nationale porte « sur les apprentissages fondamentaux » (« lire, écrire, parler correctement la langue française, compter, calculer, composer et décomposer les nombres en mathématiques »), mais « l’école ne peut ignorer l’importance du numérique qui intervient aujourd’hui dans toutes les disciplines », explique Benoît Hamon.

Selon lui, « la question n’est plus de savoir s’il faut apprendre l’informatique et son langage, mais de savoir comment, pour quels usages, et à quelle étape du cursus le faire ».

Il annonce que « dès septembre », il favorisera « en primaire une initiation au code informatique, de manière facultative et sur le temps périscolaire. Nous avons lancé le 19 juin un appel aux associations pour structurer une offre nationale », ajoute-t-il.

« Cette initiation devrait être inscrite dans les programmes du second degré », précise le ministre, qui considère que « certains professeurs pourraient, plus naturellement que d’autres, être des pédagogues du code : les professeurs de technologie et de mathématiques ».

Un tiers des écoles n’ont pas le haut débit – Le ministre annonce également que « dès septembre, nous relierons au haut débit par voie hertzienne 9.000 écoles situées dans les zones non reliées à la fibre ». Il rappelle que « 16.000 écoles, sur les 54.000, n’ont pas accès à l’Internet haut débit ».

« Nous lançons par ailleurs, avec Arnaud Montebourg, un grand programme en faveur de la filière industrielle française du numérique éducatif », ajoute-t-il, précisant que 70 % des élèves du primaire et de collège et 100% des enseignants » seront équipés « à l’horizon 2020 en PC-tablettes dotés de ressources pédagogiques numériques ».

« Si maîtriser le français est indispensable pour penser, formuler un jugement, s’exprimer et communiquer, les mathématiques comme l’informatique sont d’autres formes de langage, qui apprennent la logique, facilitent la manipulation de concepts », insiste M. Hamon, qui estime que le numérique « favorise l’interaction au sein de la classe, stimule la participation de tous, y compris de ceux qui restent en retrait ».

Camp politique oblige, l’annonce a reçu une réaction critique de la part de Laure de la Raudière, députée (UMP auteure avec Corinne Erhel (PS) d’un rapport sur le développement de l’économie numérique qui préconise l’éveil au code “dès l’école primaire, et de rendre obligatoire l’enseignement de l’informatique dans le cycle secondaire” :

Ces annonces ont suscité bien d’autres réactions faisant écho aux interrogations de Laure de la Raudière. Un débat sous fond de lobbying du secteur qui fait face à un marché globalement en tension et donc en défaveur du patronat.

 

 

Le code avait déjà fait son entrée à l’’école dans les années 80 dans le cadre du plan informatique pour tous, un programme d’équipement-soutien à la filière informatique française et de formation.

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’enseignement du langage informatique proposé en primaire dès la rentrée sur le temps périscolaire

Votre e-mail ne sera pas publié

Zoltar_47

22/07/2014 02h15

Il ne s’agit pas de « codage » mais bien d’ « algorithmique », qui fait effectivement appel à la logique et qui devrait être associée aux maths…
Et ce sont les associations qui vont s’y coller après les heures de classe, grâce à cette magnifique « réforme » des rythmes scolaires ?????
Et un effet d’annonce, un !!! Merci Bill Winsoft et bonjour les lobbys, alors que rien n’est fait pour que les logiciels libres soient la vraie source d’économies pour le contribuable (et que les entreprises filent à l’étranger) !!!
Il est vrai qu’il est difficile de montrer l’exemple et de changer ses propres habitudes de consommation, n’est-il pas chers élus et autres décideurs ?

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X