Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

[Opinion] Sécurité civile

Réforme territoriale : les sapeurs-pompiers ont toute leur place dans le débat

Publié le 16/07/2014 • Par Auteur associé • dans : Actu prévention sécurité, France, Opinions

Colonel Eric Faure

Colonel Eric Faure

Président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF)

La compétence partagée entre l’Etat et les collectivités locales est un pilier essentiel de la gestion de nos services d’incendie et de secours, mutualisée en 1996 au niveau départemental au sein d’un établissement public: le SDIS , administré conjointement par les représentants de l’Etat, du département, des communes, des intercommunalités et désormais les métropoles.

Depuis le 19ème siècle, les sapeurs-pompiers ont toujours montré leur adaptabilité aux évolutions successives de l’architecture territoriale : cette souplesse est une force.

En 2002, les conseils généraux sont devenus les chefs de file de la gestion des SDIS. Toutefois, le maintien d’un lien fort avec les maires et les préfets, autorités de police, a toujours semblé nécessaire pour maintenir la proximité du service essentielle à notre mission de protection des populations et ne pas déconnecter gestion et activité opérationnelle. C’est pourquoi notre Fédération a toujours considéré que les SDIS n’étaient pas un service des conseils généraux.

Suppression des conseils généraux – Depuis le 3 juin, les contours de la réforme territoriale sont connus. Avec la montée en puissance des régions et des intercommunalités, l’objectif de suppression des conseils généraux en 2020, et le renforcement simultané des pouvoirs des préfets de départements, elle ne restera pas sans conséquence pour les SDIS aux niveaux institutionnel et financier.

La réflexion a été ouverte par André Vallini , partisan d’examiner une « ré-étatisation à terme » des SDIS.

Ce débat doit être ouvert et sans tabou, et les sapeurs-pompiers y avoir toute leur place. Il devra pérenniser au niveau opérationnel le plus adapté la proximité avec les territoires nécessaire à la rapidité et l’équité des secours, et à la préservation de ressources humaines composées à 80% de sapeurs-pompiers volontaires. Mais aussi définir le niveau optimal de gestion des fonctionnalités pouvant donner lieu à mutualisation ou coopération.

Gouvernance – Il faut en effet mieux corréler en termes de gouvernance le rôle de l’Etat et des collectivités locales aux niveaux territorial et national : comme toute politique publique, le pilotage stratégique des SDIS nécessite une réponse supra-départementale.

La FNSPF contribuera par ces propositions à ce débat pour permettre aux sapeurs-pompiers de remplir leurs missions invariantes de secours d’urgence, tant au quotidien qu’en cas de crise. Début octobre en Avignon, son congrès permettra de larges échanges en la matière.

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Réforme territoriale : les sapeurs-pompiers ont toute leur place dans le débat

Votre e-mail ne sera pas publié

Erwan Ryan-Sipel

16/07/2014 11h14

Tout d’abord la FNSPF ne fait aucunement office de porte parole des sapeurs-pompiers de France sur ce dossier. Il s’agit d’une association dont le précédent président est devenu grâce à ce poste, préfet délégué à la sécurité dans l’Est. La question du désintéressement peut légitimement se poser. Au delà de ça les sapeurs-pompiers ne pourront à termes pas continuer à subir ce type de direction bicéphale. Ce modèle est d’ailleurs incohérent puisque le représentant de l’état, qui gère la partie opérationnelle, a des préoccupations qu’un élu qui souhaite profiter des retombées médiatiques inestimables de la profession préféré des français, n’a pas. Quand l’un cherche à assurer la meilleure distribution en rationalisant les coûts, le président du Sdis, politique avant tout, gère une image. La gestion administrative reste délicate tant les textes régissant les statuts changent régulièrement souvent sur les conseils obscurs de ladite fédération. Entre des élus parfois électoralistes, des syndicats ignorant volontairement la crise financière, un ministère déconnecté des réalités et une fédération dont les hauts dirigeants ne rêvent que de poste de préfet et de légions d’honneur, personne ne pense aux sapeurs-pompiers et aux victimes dans cette histoire. Cette profession se dirige vers une nouvelle version de l’armée mexicaine où là aussi les égos font des dégâts incommensurables.

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X