Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Action sociale

« L’action sociale vient compléter la rémunération » – Mabrouk Zouareg, directeur de Pluralys (ex-Fnass)

Publié le 09/07/2014 • Par Claire Chevrier • dans : Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

Mabrouk Zouareg, le directeur du Fonds national d’action sanitaire et sociale (Fnass), devenu Pluralys, énumère les nouvelles prestations attendues et expose les enjeux actuels de l'action sociale.

L’action sociale peut-elle constituer un moyen de redonner du pouvoir d’achat aux agents ?

Avec le gel des salaires, nous voyons de plus en plus de situations de surendettement et nous constatons que de nombreux agents restent en « tranche une », c’est-à-dire qu’ils payent moins de 600 euros par an d’impôt sur le revenu. L’action sociale constitue un vrai complément de rémunération. D’ailleurs, les agents sont de plus en plus sensibles aux prestations que nous proposons. Ainsi, celles donnant accès à des prêts à vocation sociale connaissent une véritable augmentation, tout comme les aides à des tiers en situation de dépendance.

Les collectivités nous demandent toujours plus de prestations, cependant, nous devons respecter les plafonds imposés par l’Urssaf et Bercy, afin que l’action sociale ne puisse être assimilée à une rémunération complémentaire.

Avez-vous développé de nouvelles prestations pour répondre à ces demandes ?

Nous venons de signer une convention avec la Maif qui permettra à nos adhérents de bénéficier, à partir du 1er janvier 2015, de remises sur leurs cotisations d’assurances automobile et habitation, et d’acheter une voiture jusqu’à 40 % moins cher. Par ailleurs, via cette convention, ils pourront accéder gratuitement à un soutien scolaire par internet pour leurs enfants et à une aide à la préparation des concours de la FPT.

Du côté des prestations vacances, qui sont toujours les plus demandées, à partir du 1er janvier, il sera également possible de profiter de remises non plus seulement sur les séjours tout compris mais aussi sur les billets de train, les vols secs et les hôtels. Là encore, pour que la plus grande majorité des agents puissent en bénéficier.

Combien comptez-vous de collectivités adhérentes ?

Plus de 1 000 collectivités nous ont confié la gestion de leur action sociale, soit 65 000 bénéficiaires directs. Nous avons connu un ralentissement des adhésions en 2014. Cela tient probablement aux élections municipales et aux élections professionnelles qui se tiendront en décembre prochain.

Cependant, l’action sociale fait rarement partie des priorités des collectivités, en proie à des difficultés financières. Et, si les textes les obligent à mener une action sociale, aucun minimum, que ce soit en montant ou en prestation, n’est indiqué. On pourrait donc très bien imaginer qu’une collectivité fasse le choix de verser un euro par agent et par an…

Vous avez changé de nom le 12 juin 2014, lors de votre assemblée générale. Pourquoi?

Depuis notre création en 1966, nous portions le nom de Fnass pour Fonds national d’action sanitaire et sociale, alors que pourtant, il n’y a jamais rien eu de sanitaire dans notre mission ! De plus, les acronymes ne sont plus à la mode. Dorénavant, nous nous appelons Pluralys, un nom qui renvoie au pluralisme de notre structure et de notre offre.

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« L’action sociale vient compléter la rémunération » – Mabrouk Zouareg, directeur de Pluralys (ex-Fnass)

Votre e-mail ne sera pas publié

ludilandscap

08/08/2014 07h27

Changer de nom c’est une bonne façon de se faire oublier aussi auprès des habitués du Fnass.
Monsieur Zouareg ne parle pas de l’allocation vacances enfants sur laquelle il vous sera demandé désormais en plus des tiquets de péages un justificatif de débit sur voter compte.
Si vous payez en monnaie votre péage, tant pis pour vous, vous êtes punis, « pas de sous pour vous » je sens que pluralys perd le caractère populaire qu’avait le FNASS.
Actuellement tout le monde sert les fesses, mais visiblement c’est encore les bénéficiaires doivent faire le plus gros effort musculaire à ce niveau.

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X