énergie

Transition énergétique : la feuille de route entre l’Etat et les régions se précise

| Mis à jour le 08/07/2014
Par • Club : Club Techni.Cités

jim - Fotolia

Les grands axes du plan d'action commun entre l'Etat et les régions ont été évoqués par Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, et Jean-Jack Queyranne, président de la commission Développement durable de l’Association des régions de France (ARF). Au programme : la rénovation énergétique, le développement des énergies renouvelables, la gestion des déchets et un volet économique.

La ministre de l’Ecologie était déjà venue à la rencontre des régions, le 20 mai dernier, pour présenter à l’Association des régions de France (ARF) la démarche de partenariat qu’elle souhaite mettre en place avec ces dernières dans le cadre de la transition énergétique. Le 2 juillet, Ségolène Royal a participé à la réunion de la commission Développement durable de l’ARF et a réuni les présidents de région pour échanger avec eux sur le « projet de loi de programmation pour un nouveau modèle énergétique français » et avancer sur le plan d’action État-régions pour la transition énergétique.

 Avancer sur la rénovation énergétique – Quatre axes de travail ont été identifiés. Il s’agit tout d’abord d’accélérer sur le thème de l’efficacité énergétique des bâtiments, en s’appuyant notamment sur les sociétés régionales de tiers-financement et en faisant participer les régions aux plateformes de conseil et d’accompagnement qui vont être déployées dans les intercommunalités. Il faudra aussi que les bâtiments publics – en particulier les lycées – soient exemplaires, et visent à être à énergie positive « chaque fois que cela est possible », selon Ségolène Royal.

« L’État et les régions vont s’engager sur la formation professionnelle, enjeu stratégique pour répondre à l’augmentation de la demande, avec une convention-cadre pour la convergence des initiatives publiques et privées », a souligné l’ARF dans un communiqué.

Enfin, l’État a demandé aux régions de favoriser les partenariats avec le groupe La Poste pour informer les citoyens sur l’ensemble des dispositifs dont ils peuvent bénéficier.

Booster les ENR – Le deuxième axe concerne la relance de la production d’énergies renouvelables. Les régions sont attendues pour accompagner le plan de 1 500 méthaniseurs lancé par le ministère et pour inciter au développement de projets de chaleur renouvelable, qui pourront bénéficier du doublement du fonds chaleur de l’Ademe. De plus, des appels à projets associant l’Etat aux régions vont être lancés afin de promouvoir le froid renouvelable et atteindre l’objectif de 200 territoires à énergie positive.

Compétentes sur la gestion des déchets – Troisième axe identifié, l’économie circulaire. Dans le cadre du projet de réforme territoriale, l’ensemble des compétences de planification relatives à la prévention et à la gestion des déchets devrait être attribué aux régions. Elles devront donc s’impliquer pour augmenter le taux de recyclage et réduire celui de la mise en décharge. « Les régions poursuivront leur mobilisation pour l’élaboration de stratégies régionales de l’économie circulaire, en cohérence avec les engagements de la Conférence environnementale de septembre 2013. Sur la base des retours d’expérience des régions pionnières, un guide méthodologique est en cours de mise en place par l’ARF et l’Ademe à ce sujet », note l’ARF.

Développement économique – Enfin, le 4e axe vise à faire le lien entre transition énergétique et développement économique. « La transition énergétique sera inscrite au cœur des contrats de plan État-régions », souligne l’ARF, qui œuvrera pour la mise en œuvre des « plans industriels ».

« Le projet de loi qui est maintenant sur la table est un cadre très positif qui laisse [aux régions] de grandes marges de manœuvre. Le plan d’action que nous préparons va permettre de tirer le meilleur parti des nouveaux financements dégagés par l’Etat en appui de politiques régionales reconnues sur les territoires », a déclaré Jean-Jack Queyranne.

cet article est en relation avec
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X