Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports

A Dole, la nouvelle équipe fait marche arrière sur les projets de mobilité

Publié le 07/07/2014 • Par Monique Clemens • dans : Régions

La municipalité, désormais emmenée par le député UMP Jean-Marie Sermier, a arrêté le chantier de gare multimodale et souhaite « réduire la voilure » du réseau de Transport du Grand Dole.

A Dole (Jura), où le député UMP Jean-Marie Sermier a succédé au maire PS Jean-Claude Wambst, une pétition circule pour demander le retour au projet initial de gare multimodale. Au lendemain des municipales et de la désignation des représentants du conseil communautaire, les nouveaux élus de la ville et du Grand Dole ont stoppé net le chantier lancé en 2013 qui devait donner davantage de places aux modes de déplacements doux et aux piétons grâce à un parking de 320 places créé de l’autre côté des voies. Inaccessibles en raison du chantier bouclé, les jeunes arbres plantés devant la gare, qui ne sont plus arrosés, ont séché…

« Sur le fond, tout le monde était d’accord pour réaménager cette gare », explique le nouveau maire. « Mais sur la forme, le projet initial modifiait le plan de circulation de la ville, ne laissait pas suffisamment de places de parking et manquait de précision sur l’accessibilité des quais. Nous avions clairement exprimé notre opposition pendant la campagne, beaucoup de Dolois étaient mécontents de ce projet. Nous ne cassons pas ce qui a été fait, mais nous avons retravaillé le projet et sommes revenus au plan de circulation initial. »

Budget initial de 8 millions d’euros maintenu – Selon l’élu, des négociations avec les entreprises auraient permis à la collectivité de ne pas subir de pénalité et les travaux devraient reprendre d’un jour à l’autre. Le budget initial d’environ 8 millions d’euros est maintenu et, assure Jean-Marie Sermier, ni département ni région n’auraient remis en cause leur participation financière.

Les nouveaux élus ont également annoncé vouloir « réduire la voilure » du réseau de Transport du Grand Dole (TGD, abonnement annuel pour tous à 30 euros), cette fois pour des raisons économiques et non politiques. « Mais où réduire la voilure ? », se demande Françoise Barthoulot, conseillère municipale d’opposition, qui avec d’autres dénonce la casse systématique des projets en cours. « Le dispositif a enregistré plus d’un million de voyages en 2013, il est adapté aux besoins de la population et fonctionne très bien », assure-t-elle. Rien n’est encore décidé, mais c’est ce schéma de fonctionnement que remet en cause la nouvelle équipe. « Le TGD coûte 4,6 millions d’euros par an pour une recette inférieure à 200.000 euros », explique le maire. « Il nous faut trouver le moyen de réduire la dépense, en densifiant là où le service est très demandé, et en valorisant le transport à la demande ailleurs. Ca aussi, c’était dans notre programme de campagne », assure l’élu.

Autre projet remis en cause : la couverture programmée de la piscine de l’aquaparc Isis, votée par l’équipe précédente. Là, Jean-Marie Sermier évoque clairement « des raisons plus politiques qu’économiques et un vrai choix d’équipe ». A Dole, l’alternance est douloureuse…

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

A Dole, la nouvelle équipe fait marche arrière sur les projets de mobilité

Votre e-mail ne sera pas publié

Tavellois

20/08/2014 06h42

Quelle rapidité pour ce retour en arrière ! La municipalité se croit-elle toujours à l’ère pompidolienne de la bagnole-reine ? Comment sortir Dole de son inertie passéiste ?
Il ne suffit pas de restaurer quelques monuments des XVI° et XVII° pour rendre une ville attractive. Et le comble, jamais vu ailleurs : des ronds-points transformés en parkings!

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X