Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Finances locales

Bar-sur-Aube vote un plan d’économies d’un million d’euros sur six ans

Publié le 03/06/2014 • Par Frédéric Marais • dans : Régions

Malgré un budget encore excédentaire, la nouvelle municipalité anticipe un « effet de ciseau » en rognant sur la masse salariale de la commune et en réduisant certaines subventions. Ce plan d’austérité a été présenté en conseil municipal le 27 mai 2014. Il prévoit une baisse des dépenses publiques de l’ordre d’un million d’euros lissée sur la durée du mandat.

Le nouveau maire (divers droite) Philippe Borde justifie cette politique de rigueur par la diminution de 150 000 euros des recettes conjuguée à la hausse de 200 000 euros des dépenses liée aux engagements pris par l’ancienne municipalité. « Malgré notre excédent de 700 000 euros cette année, nous serons à zéro dans trois ans et aurons perdu notre capacité d’investissement », estime l’édile baralbin.

Retraités non remplacés – Le plan d’économies vise tout d’abord à dégraisser la masse salariale de la commune, qui selon le maire représente « 60 % de son budget de fonctionnement » et une petite centaine d’agents.
Première mesure : deux fonctionnaires sur trois partant à la retraite ne seront pas remplacés, hors écoles. L’économie attendue s’élèvera à 110 000 euros par an. Seconde mesure : la baisse des primes versées aux cadres, lesquels, d’après le premier magistrat, bénéficient d’un régime indemnitaire « relativement avantageux ». L’économie attendue est de 10 000 euros par an, sachant que « trois ou quatre » personnes sont concernées.

Les élus renoncent à s’augmenter – Second angle d’attaque : les subventions. Celle de la Maison pour tous va diminuer de 8 %, pour un gain de 20 000 euros par an, étant entendu que les salaires du personnel de cet organisme sont presque entièrement pris en charge par la ville. Par ailleurs, le poste d’éducateur de rue, lui aussi financé par la commune, sera supprimé. « Il fait un peu doublon avec le médiateur de quartier de la Maison pour tous », commente Philippe Borde. Soit une réduction des dépenses de 28 000 euros par an. Enfin, les élus ont fait machine arrière sur l’augmentation de leurs indemnités.

Elargir l’assiette foncière – Cette économie de 168 000 d’euros par an, sur un budget de 8 millions d’euros, ne sera pas « mathématiquement suffisante » à long terme, observe le maire de Bar-sur-Aube. Ayant pris l’engagement de ne pas augmenter les taux d’imposition, sa seule marge de manœuvre consiste à « accroître la base foncière ». Autrement dit, à augmenter sa population, alors que la commune auboise est passée de 8 000 à 5 000 habitants en quelques-années, tout en conservant les charges inhérentes à une sous-préfecture isolée en milieu rural. Un lotissement de trente maisons est en projet, pour un potentiel fiscal d’environ 30 000 euros par an.

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Bar-sur-Aube vote un plan d’économies d’un million d’euros sur six ans

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X