Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Réforme territoriale

La MNT vigilante sur la réforme territoriale

Publié le 01/07/2014 • Par Agathe Vovard • dans : A la une emploi, A la Une RH, Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

Silhouettes avec attaché-case en flou de bougé
PHOVOIR
A l’occasion de son assemblée générale, les 27 et 28 juin 2014 à Lille, la Mutuelle nationale territoriale (MNT) alerte sur le maintien des droits à complémentaire santé pour les agents transférés dans le cadre de la réforme territoriale.

Le projet de loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe) comporte un article – l’article 36 – qui garantit le maintien de la complémentaire santé pour les agents dans l’ensemble des cas de transfert (métropoles, communes nouvelles, transfert des agents départementaux à une région ou regroupement de régions).

Dans le détail, le texte prévoit que les agents couverts par une convention de participation en demeureront bénéficiaires jusqu’à son échéance avec substitution du nouvel employeur, à l’instar de ce que prévoit le Code général des collectivités territoriales pour la reprise des contrats.

La convention de participation et le contrat le cas échéant annexé deviendront donc tripartites : l’ancien employeur demeurera souscripteur pour les agents qui restent dans la collectivité d’origine et le nouvel employeur deviendra souscripteur pour les agents transférés. Ce régime durera jusqu’à l’échéance de la convention, fixée obligatoirement à 6 ans par le décret n° 2011-1474 du 8 novembre 2011. Les employeurs pourront convenir avec l’organisme de mettre un terme avant l’échéance à la convention et au contrat, de façon à leur permettre, à chacun, d’instaurer un nouveau régime d’aide à la protection sociale complémentaire pour leur personnel respectif.

Portabilité des contrats – Pour les agents relevant d’une complémentaire santé « labellisée », en revanche, tout est plus simple, insiste la MNT. Le projet de loi indique en effet que les agents conserveront le bénéfice de l’aide reçue s’ils y ont intérêt, à l’instar de leurs droits déjà prévus en matière de régime indemnitaire.
« La procédure de labellisation présente l’avantage de permettre la portabilité des contrats pour les agents changeant de collectivité », souligne Alain Gianazza, président de la MNT. Le défaut des conventions de participation tient en effet dans le fait qu’un nouveau contrat doit être conclu en cas de changement de la collectivité.

La MNT indique en outre qu’elle veillera à ce que l’application de la réforme territoriale ne se traduise pas par une régression de la solidarité intergénérationnelle. En effet, l’organisme compte parmi les mutuelles qui utilisent une tarification prenant en compte les retraités, ce que ne font pas certains de leurs concurrents. « La concurrence est faussée », insiste Alain Gianazza.

Eviter les effets pervers – La mutuelle rappelle enfin son attachement au statut des agents territoriaux. « L’expérience du passé montre que les évolutions territoriales peuvent générer des effets pervers. En effet, à chaque transfert de personnel se pose la question de la réorganisation des solidarités. »

Appel à un sursaut national

Dans sa résolution générale adoptée lors de son assemblée générale, la MNT rappelle son attachement au statut des agents territoriaux (« A l’heure où une vaste réforme territoriale est annoncée, ce statut est plus que jamais une garantie de continuité du service public et une protection pour les agents. ») Elle appelle aussi « à un sursaut national pour régénérer notre protection sociale en instituant une régulation du marché de l’assurance santé ».

Elle demande donc la mise en oeuvre d’un modèle de protection sociale complémentaire inscrit dans le prolongement des droits statutaires des agents publics et adapté à leurs spécificités professionnelles. Pour elle, ce modèle doit assurer une généralisation de la couverture de la perte de revenu « sur la base d’un socle déterminé » et « améliorer significativement la participation des employeurs publics, qui doit être rendue obligatoire ».

Cet article est en relation avec les dossiers

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La MNT vigilante sur la réforme territoriale

Votre e-mail ne sera pas publié

madagamail

12/07/2014 05h52

Le pouvoir appartient aux peuples et non aux dirigeants, même élus. Laissons le libre choix aux agents territoriaux de choisir leur mutuelle santé. Laissons le libre choix aux travailleurs français de choisir leur complémentaire santé.

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X