[Opinion] Environnement

Transition écologique : les territoires sont prêts

Par et , Premier vice-président de la région Pays de la Loire et représentant des régions au Conseil national de la transition écologique • Club : Club Techni.Cités

La France accueillera le prochain sommet mondial sur le climat, en 2015. Sa stratégie sera largement observée. Il serait regrettable qu’elle ne soit construite que depuis Paris, sans tenir compte des territoires.

Le sommet de Johannesburg avait permis de faire des acteurs locaux des pivots de l’action environnementale afin de passer des discours aux actes. Depuis 2012, face à l’aggravation des grands problèmes économiques, sociaux et environnementaux, les participants du sommet Rio + 20 ont recentré les priorités des Etats sur des objectifs de développement durable (ODD) plus précis. Dans les années à venir, cette logique s’imposera à tous : entreprises, Etats et collectivités locales.

Si l’on peut se féliciter que l’Etat avance enfin, il faut malheureusement constater que le texte actuel ignore les territoires. Y compris les régions, pourtant chefs de file pour l’énergie, le climat et la biodiversité. L’Etat reprend d’une main ce que le gouvernement octroie de l’autre : « Les services de l’Etat poursuivront l’élaboration et le déploiement de projets territoriaux de développement durable et d’agendas 21 locaux. »

Les collectivités, plus qu’un millefeuille ! – C’est mal connaître la réalité des territoires que de traiter ainsi l’action des collectivités, souvent efficace, innovante et compatible avec les objectifs de la France. Ainsi, la région Pays de la Loire, première à décliner localement des ODD, a arrêté, avec ses partenaires publics et privés, six objectifs communs sur la formation des citoyens, la solidarité, l’évolution vers une société post-carbone, le développement des territoires.

Ignorer les actions concrètes mises en place par les collectivités et leur capacité à impliquer les citoyens pour répondre aux enjeux climatiques n’est pas la meilleure manière d’engager cette démarche.

Vu de Paris, il est dans l’air du temps de ne considérer les collectivités que comme un millefeuille inefficace et coûteux. Les services de l’Etat qui n’ont aucun budget d’intervention sont-ils de nouveaux pionniers de l’action locale ? Les régions et toutes les collectivités se tiennent à la disposition de Ségolène Royal, pionnière en la matière, pour améliorer concrètement cette stratégie nationale de transition écologique. Tout seul, l’Etat n’y arrivera pas !

cet article est en relation avec
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X