Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement économique

La CRC relève les liens ambigus entre la ville de Plombières et ses SEM

Publié le 10/04/2000 • Par La Rédaction • dans : France

Afin de relancer l’activité thermale en déclin depuis plusieurs années la ville de Plombières les Bains (2 100 habitants dans les Vosges) s’est engagée dès 1995 dans un important programme de travaux (31 MF). Ces investissements ont été lancés « en dépit d’une situation financière dégradée », note la chambre régionale des comptes de Lorraine dans une lettre d’observations définitives du 28 février dernier. La CRC avait été saisie par le préfet suite à la présentation par la collectivité d’un compte administratif 98 en déficit et d’un budget 99 en déséquilibre. Pour mener à bien son programme de rénovation et de développement des installations la ville a créé deux SEM (Sem thermales et Plombières avenir) dont la gestion a également été examinée par les magistrats financiers. Ceux-ci relèvent « le caractère peu transparent de l’ensemble formé par la ville et les sociétés d’économie mixte d’une part, de l’imbrication de leurs gestions et de leurs organes de direction et d’autre part de l’importance des liens financiers et contractuels qui existent entre les trois entités ». Le rapporteur, qui note au passage le caractère élevé du niveau de rémunération du président de la SEM Plombières avenir (548 000 francs en 98), par ailleurs maire de la ville, note que « l’examen comptable des deux sociétés met en évidence une situation financière difficile, susceptible d’avoir de lourdes conséquences pour elles-mêmes et par delà pour la ville ».

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

La CRC relève les liens ambigus entre la ville de Plombières et ses SEM

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X