Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Outre-mer

A Mayotte et à la Réunion, Bernard Cazeneuve prône un « même droit à la sécurité » pour tous

Publié le 20/06/2014 • Par Hervé Jouanneau • dans : Actu prévention sécurité, Régions

En visite à La Réunion, le 20 juin 2014, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve s'est félicité de la baisse des vols à main armée et a inauguré un réseau de communication unique entre policiers d'Etat. La veille, à Mayotte, où le nombre d'atteinte aux biens demeure élevée, il avait préconisé une action alliant la répression, la prévention et l'éducation.

Tout juste arrivé à la Réunion pour une visite d’une journée le 20 juin, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve s’est félicité de la « stratégie globale de lutte contre la délinquance » qui a permis de faire baisser de « 73 % début 2014 » le nombre de vols à main armée observés sur la même période en 2013.

« La Réunion est un territoire où le taux de criminalité est inférieur à la moyenne nationale mais qui peut connaître des épisodes de violences urbaines sensibles comme ceux que l’on a connus en début d’année », a relevé le ministre. L’occasion d’annoncer un renfort de 32 policiers pour l’île, une « inversion de tendance » destinée à faire face à la chute des effectifs des dernières années.

Réseau de communication unique – Au commissariat de Saint-Denis de La Réunion, le ministre a par ailleurs inauguré un réseau de communication commun police-gendarmerie, unique en France, permettant le « renforcement de la coopération et de la coordination » entre les forces de sécurité de l’île.

Installé dans le Centre d’information et de commandement du commissariat de police de Saint-Denis, le réseau numérique Quartz permettra à la gendarmerie et à la police d’être « connectée à la même infrastructure de communication », a déclaré le ministre.

Les pompiers bientôt connectés – « Dans quelques mois, ce sera au tour des forces armées et à terme les sapeurs pompiers », a-t-il ajouté, lors d’une intervention en présence de la ministre des Outre-mer, George Pau-Langevin.

Le réseau utilise « la technologie la plus moderne actuellement disponible », a encore dit Bernard Cazeneuve, expliquant que son objectif n’est pas seulement de « réduire les dépenses par une mutualisation des moyens » mais aussi de « renforcer la coopération et la coordination entre la police et la gendarmerie dans l’amélioration des services rendus aux citoyens ».

« C’est unique en France. Dans l’hexagone, chaque service dispose de son propre réseau, baptisée Rubis pour la gendarmerie, Acropole pour la police, Opéra pour l’armée et Antarès pour les pompiers », a expliqué à le capitaine Gérard Bousquet, responsable des systèmes d’information à la gendarmerie. « Ici, en cas de +plan rouge+ ou de courses poursuites, police et gendarmerie pourront utiliser des passerelles permettant de travailler ensemble », a-t-il ajouté.

Déconcentration du FIPD – Le ministre a aussi annoncé une « allocation déconcentrée » du fonds interministériel de prévention de la délinquance dans les territoires, avant de rendre un hommage vibrant à un membre du GIPN, mort accidentellement le 5 juin au cours d’un exercice.

Situation plus difficile à Mayotte – La veille, il s’était rendu à Mayotte, confrontée, depuis plusieurs années, à une délinquance qui se distingue par la proportion élevée des atteintes aux biens, souvent commises par de jeunes mineurs. Dans son discours sur cette île de l’Océan indien, il a prôné un « même droit à la sécurité » pour tous les citoyens, « en métropole et outre-mer ».

Bernard Cazeneuve a précisé que les cambriolages dans l’île sont commis en particulier dans les trois quarts des cas par des adolescents âgés de 10 à 14 ans.

Prévention et éducation – Le ministre a détaillé les mesures mises en oeuvre pour lutter localement contre ce phénomène, ainsi que contre les violences commises près des établissements scolaires et des enceintes sportives via notamment des escortes dans les bus et une opération « parents vigilants », qui permet d’assurer une permanence d’adultes aux abords des écoles.

Au delà de l’action répressive, le ministre de l’Intérieur a souligné que la délinquance constatée à Mayotte appelait des réponses au fond sur le terrain de la prévention et de l’éducation, compte tenu en particulier de la forte implication des mineurs, souvent privés de l’appui d’une famille.

« Vous l’aurez compris, je m’y engage au nom du gouvernement : l’Etat sera à vos côtés comme il l’ a toujours été. Mais l’Etat, sans vous, sans votre engagement, sans vos talents, ne pourra rien… Je vous encourage à contribuer le plus largement à cette grande aventure qui doit porter le département de Mayotte au même niveau que tous les départements du territoire national », a dit Bernard Cazeneuve.

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

A Mayotte et à la Réunion, Bernard Cazeneuve prône un « même droit à la sécurité » pour tous

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X