Transport

Réforme ferroviaire : Les régions veulent faire entendre leur voix

Par • Club : Club Techni.Cités

Alors que le projet de loi de la réforme ferroviaire est en cours de discussion au Parlement, l’Association des régions de France a annoncé, lors d’une conférence de presse le 17 juin 2014, qu’elle avait adopté plusieurs revendications visant à donner plus de pouvoir à ses membres, dans leur rôles d’autorités organisatrices régionales.

L’Association des régions de France (ARF) ne veut pas être une laissée-pour compte de la réforme ferroviaire, dont l’examen à l’Assemblée nationale a débuté mardi 17 juin. Ce même jour, elle a annoncé qu’elle avait adopté un «vœu » portant sur « l’avenir du système ferroviaire »  lors de son assemblée générale.

Une légitimité à s’exprimer – Parmi les souhaits exprimés par l’association d’élus, figure celui d’être entendue : « Les régions font rouler 13 000 trains sur les 15 000 qui circulent chaque jour en France. Nous finançons actuellement les deux-tiers du système ferroviaire à hauteur de 6 milliards d’euros par an sur 9 milliards au total, et nous avons accessoirement sauvé le système ferroviaire français de proximité. Je considère donc que nous sommes tout de même un peu légitime pour nous exprimer sur le dossier du ferroviaire, ce qui n’est pas toujours bien compris » a ainsi tenu à rappeler Jacques Auxiette, président de la commission infrastructures et transports de l’ARF et président du conseil régional des Pays de la Loire.

De même, les régions ont acté le fait qu’elles « réaffirment la volonté d’un renouveau du système ferroviaire », considérant notamment qu’il s’agit « d’un enjeu industriel majeur en terme d’innovations et de création d’emplois ». « Nous avons une exigence légitime d’amélioration de la performance industrielle. Les principaux intéressés [SNCF et RFF, ndlr] ont d’ailleurs avancé le montant de 500 millions d’euros par an que les dysfonctionnements entrainaient à ce niveau » a expliqué Jacques Auxiette.

Donner aux régions les moyens d’agir – Enfin, l’ARF a également proposé « qu’une nouvelle étape soit franchie en terme de clarification des rôles ». A savoir « que l’Etat, et surtout le Parlement, assument leur rôle d’autorité organisatrice de plein exercice du système ferroviaire français. Ce qui n’a jamais été le cas jusque-là », a considéré Jacques Auxiette. Cette fonction enfin acceptée ce traduirait notamment par une réflexion sur les moyens mis à disposition pour faire fonctionner les trains régionaux, « alors que la tendance actuelle à Bercy est de tout supprimer », a ajouté l’élu.

Cette volonté d’assurer un rôle d’autorité organisatrice de plein exercice doit aussi, affirme l’ARF, concerner les régions, déjà autorités organisatrices, mais qui ne sont toujours pas propriétaires des trains qu’elles achètent, n’ont pas la liberté tarifaire et qui réclament une plus grande transparence sur ce qu’elles paient à la SNCF pour faire fonctionner les trains.

Vingt-sept amendements déposés – Pour que les demandes formulées dans le « vœu » ne restent pas lettre-morte, Alain Rousset, président de l’ARF, a précisé : « Nous avons proposé 27 amendements à la réforme, qui je l’espère, seront adoptés par le Parlement ».

Ces revendications interviennent alors que le projet de loi est actuellement discuté à l’Assemblée nationale et rencontre une forte opposition chez une partie des cheminots. Le texte prévoit notamment une restructuration de la SNCF et de RFF dans le but affiché de gagner en efficacité, de faire des économies et de préparer l’ouverture à la concurrence.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X