Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Décentralisation

La réforme territoriale inquiète aussi les secrétaires de mairie

Publié le 19/06/2014 • Par Agathe Vovard • dans : Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

Les réformes en cours sur la clarification de l’organisation territoriale figuraient évidemment parmi les thèmes de réflexion lors du congrès annuel du Syndicat national des secrétaires de mairie du 12 au 14 juin 2014. Entretien avec la coprésidente du SNSM, Patricia Cadoré.

Quels thèmes avez-vous abordé lors de votre congrès annuel des 12, 13 et 14 juin à Châteauneuf sur Isère, dans la Drôme ?

Nous avons notamment élaboré une charte professionnelle des secrétaires de mairie. Nous nous sommes basés sur une charte établie récemment dans le Cantal en concertation, avec l’association des maires locale, le centre de gestion (CDG), les organisations syndicales et les représentants des secrétaires de mairie. Nous la diffuserons dès que possible auprès de la Fédération des CDG.

Le thème sur lequel nous nous sommes attardés le plus longuement, c’est la nouvelle organisation territoriale de la République. Les participants ont exprimé diverses inquiétudes, concernant l’avenir des services publics de proximité notamment. Notre crainte porte également sur les personnels. Nous redoutons les déplacements de services publics et leurs conséquences. Tout cela créera des tensions. L’inquiétude est aussi générale : nous avons l’impression que la réforme va être imposée et non concertée.

Nos échanges ont aussi porté sur le projet de fusion des centres de gestion et des délégations régionales du CNFPT. Mais nous n’avons pu qu’aborder ce sujet étant donné le peu d’informations dont nous disposons. Ce projet devrait toutefois aller assez vite. Certains pans de cette réforme ont en effet déjà débuté.

Les thèmes classiques d’intercommunalité, de mutualisation des services n’ont donc pas pris le pas cette année…

Nous avons un peu plus ouvert nos thèmes de réflexion. Notre difficulté consiste à rester dans nos compétences, surtout en ce qui concerne l’organisation territoriale. La question du nombre de régions françaises est politique. Nous ne pouvons exprimer de position syndicale.

Avez-vous adopté une motion ?

Pas cette année, mais notre principale revendication reste toujours la même : que les personnels soient associés à la mutualisation des services. Nous demandons aussi le maintien des services publics de proximité. On vide les communes. Nous allons de plus en plus assister à un regroupement des populations en territoire péri-urbain. Mais que vont devenir nos campagnes ?

Avec la FA FPT, nous continuons aussi à réclamer un socle commun social pour les personnels des collectivités. Certaines ont adopté les dispositions sociales de la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles (Maptam) du 27 janvier 2014, mais pas toutes.

Vous alertez aussi sur les difficultés posées par l’arrivée de nouveaux élus. Qu’en est-il exactement ?

Nous notons une amplification des problèmes relationnels entre nouvelles équipes et secrétaires de mairie. C’est un phénomène qui s’accentue d’élection municipale en élection municipale. Le personnel est parfois jugé incompétent du jour au lendemain. Nous sommes pourtant censés travailler ensemble. Des dossiers sont ouverts auprès de la compagnie d’assurance de notre syndicat, à titre conservatoire, c’est-à-dire par précaution dans l’éventualité d’une dégradation des conditions de travail matérielle et/ou morale. Désormais, ces dossiers finissent par devenir pérennes…

Sur ce thème, quels sont vos rapports avec les directeurs généraux des collectivités, notamment à travers leur syndicat ?

Nos responsabilités se sont certes rapprochées. Mais les relations dépendent des endroits. Il n’est pas évident de maintenir des rapports suivis avec un autre syndicat.

Cet article est en relation avec les dossiers

2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La réforme territoriale inquiète aussi les secrétaires de mairie

Votre e-mail ne sera pas publié

tinezouzou

19/06/2014 11h41

Triste et juste constat quand à la dégradation de nos conditions de travail. Comme pour la plupart de mes collègues, le changement de la nouvelle équipe municipale nous relègue au rang d’incapables et on nous accuse de tous les maux.
L’ignorance et la méconnaissance volontaire des exigences liées à nos missions de service public sont une injure à notre éthique professionnelle et à notre sens du devoir envers nos administrés

Romain Mazon

19/06/2014 03h09

Bonjour

Nous laçons précisément ces jours-ci notre 3è baromètre sur le bien être au travail dans les collectivités. Vous pouvez y participer en prenant quelques minutes pour répondre aux questions : http://www.lagazettedescommunes.com/236644/comment-se-construit-le-futur-pole-public-de-larcheologie-preventive-a-orleans/

Cordialement

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X