Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Décentralisation

Réforme territoriale : le plaidoyer pro-interco de Manuel Valls

Publié le 16/06/2014 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

Lors de la journée des présidents d’agglomération organisée par l’Assemblée des communautés de France, le 16 juin 2014, le Premier ministre a élevé les EPCI au rang « d’acteurs majeurs de notre architecture territoriale ».

Malgré le conflit social qui s’enlise à la SNCF, Manuel Valls a honoré son rendez-vous. Devant les présidents d’agglomération réunis par l’Assemblée des communautés de France (ADCF), le chef du gouvernement s’est fait le chantre des EPCI, « acteurs majeurs de notre architecture territoriale ». Et le Premier ministre de vanter la montée en puissance de l’intercommunalité qui « prépare, à terme, la disparition de nos conseils généraux ».

Manuel Valls en a profité pour rappeler certaines mesures-phares du projet de loi « Lebranchu II » qui sera présenté le 18 juin 2014 en conseil des ministres. En bonne place : l’établissement d’un seuil de 20 000 habitants afin de constituer une intercommunalité.

L’élection en question – Manuel Valls s’est montré très en phase avec l’ADCF dont il a loué « l’expertise », « l’ingénierie » et « l’esprit constructif ». L’ex-patron (PS) de la communauté d’agglomération d’Evry Centre Essonne a même esquissé un petit pas vers l’élection au suffrage universel direct sans fléchage des intercommunalités. « Il faudra, plus encore en 2020 qu’aujourd’hui, que l’élection des conseillers communautaires soit un rendez-vous démocratique avec nos concitoyens. Quand on brasse autant d’argent, autant de compétences, il est normal que la question démocratique soit posée », a-t-il glissé.

Manuel Valls a surtout profité de son allocution pour défendre sa réforme territoriale. « Peut-être qu’en début de quinquennat, les choses n’ont pas été suffisamment mises sur la table pour éclairer le débat », a jugé le Premier ministre dans une critique à peine voilée contre son prédécesseur Jean-Marc Ayrault.

La réforme de l’Etat au menu – « J’ai demandé au ministre de l’Intérieur de porter une réforme importante de l’organisation de l’Etat dans les territoires pour accompagner la réforme des collectivités », a-t-il, par ailleurs, indiqué.

Manuel Valls a, une fois encore, vanté les regroupements de région. Il a fermé la porte à tout droit d’option des départements lors de la discussion parlementaire sur les fusions qui s’ouvrira en juillet au Sénat. « Attention à ne pas raviver des débats anciens sur les provinces d’avant 1789 », a-t-il estimé. Pour Manuel Valls, la réforme territoriale ne vise pas à « faire revivre des identités » mais à donner « la priorité au développement économique ».

« Personne ne peut en douter, il y aura demain une grande région Languedoc Roussillon / Midi-Pyrénées. C’est une obligation, une nécessité », a-t-il martelé, à propos de la super-région du Midi. Cet ensemble, aussi grand que la Belgique et les Pays-Bas réunis, suscite l’ire du président (Divers gauche) de Languedoc-Roussillon, qui dénonce une « annexion » par la région Midi-Pyrénées.

Lire : Le Languedoc-Roussillon refuse de s’unir avec Midi-Pyrénées

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Réforme territoriale : le plaidoyer pro-interco de Manuel Valls

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X