Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

  • Accueil
  • Actualité
  • A la une
  • La verbalisation électronique installée dans 1830 collectivités, un « succès indéniable » selon l’ANTAI

Stationnement payant

La verbalisation électronique installée dans 1830 collectivités, un « succès indéniable » selon l’ANTAI

Publié le 19/06/2014 • Par Hervé Jouanneau Romain Mazon • dans : A la une, A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Selon une carte inédite publiée par le Club prévention sécurité de la Gazette, la verbalisation électronique, le PVe, progresse dans les collectivités territoriales et concerne à ce jour 1830 collectivités. Un succès, selon Gilbert Eudes, chargé de mission à l'Agence nationale de traitement automatisé des infractions, qui se félicite de "gains de temps et de travail très significatifs".

Le Club prévention sécurité de la Gazette publie une carte d’implantation de la verbalisation électronique dans les collectivités territoriales en France sur la base des données fournies par l’ANTAI. Quels enseignements tirez-vous de cette carte ?

Nous estimons aujourd’hui que la moitié du territoire est équipée. Précisément, nous dénombrons 1830 collectivités équipées d’une solution de verbalisation électronique, qu’il s’agisse du « procès-verbal électronique » à proprement parler, solution développée par l’ANTAI, ou d’un logiciel créé par un prestataire privé.

La carte d’implantation montre clairement la corrélation entre la verbalisation électronique et la présence de policiers municipaux et d’agents de surveillance de la voie publique, qui constituent les agents verbalisateurs au sein des collectivités territoriales.

Tous les types de collectivités sont-elles équipées ?

Absolument. Il y a un mouvement général. Et ce, quelle que soit la taille de la collectivité. 31 des ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
6 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La verbalisation électronique installée dans 1830 collectivités, un « succès indéniable » selon l’ANTAI

Votre e-mail ne sera pas publié

guido

19/06/2014 01h26

C’est une catastrophe pour la liberté, et un facteur de stress pour les citoyens français qui mériteraient d’être « chiffrés »

vachalait

19/06/2014 04h15

Rien de surprenant que l’électronique communicante soit mise au service de la répression!
Cependant, cela préfigure un monde bien différent et dont, peut-être, on ne peut imaginer ce qu’il sera.
Dans deux générations, la surveillance électronique sans âme et ses conséquences seront de l’ordre de l’ordinaire.
Bonne chance à eux!

Perkill

20/06/2014 09h45

Est-ce qu’on peut se féliciter de la progression du rôle des machines dans le contrôle des actions humaines? C’est une dérive inquiétante.je regrette la présence des forces de l’Ordre au bord des routes, qui avertissaient d’une répression possible mais pas systématique. L’Ordre était représenté par des personnes. Maintenant, ces machines ne ressemblent plus qu’à des « pompes à fric » et les forces de l’Ordre peuvent rester au chaud, sans risque. Je n’aime pas circuler,en ayant la sensation d’etre considéré comme un délinquant potentiel, ou comme un chauffard quand je dois escalader ces innombrables ralentisseurs qui barrent nos routes… Et combien de PV sanctionnent des dépassements de vitesses minimes quand les conducteurs ne sont pas assez attentifs aux radars qui envahissent le paysage, et qu’ils en oublient d’etre seulement prudents à cause de ces automates… La formation des conducteurs, l’information, la responsabilisation seraient beaucoup plus acceptable. Mais ça coûte cher… Et ça ne rapporte rien. Notre Société prend une dangereuse route vers la répression systématique. Vraiment, aucunes raisons de se féliciter de quoi que ce soit. L’Etat qui y gagne de l’argent et les sociétés qui fabriquent ces automates, je les comprends…

respect

20/06/2014 10h09

Toute personne respectant les règles de vie en collectivité comme du code la route par exemple n’a pas à s’inquiéter de ce que les PV soient traité par l’éléctronique.
Pour les autres qui se jouent allègrement de ces règles très très souvent au détriment de la sécurité (la leur ça les regarde) mais surtout la votre la mienne ou celle de vos enfants… ils jouent ils perdent…. c’est le jeu qu’ils ont choisi !

Pad

21/06/2014 06h27

Arrêtons de nous la jouer fine : cet article devrait être inscrit au Club Finances. Et sûr que les collectivités y trouvent leur compte puisque l’Etat leur coupe les vivres. Donc, de toute manière, le produit de la redevance, ne fait que sortir de notre poche. Et c’est de l’ultra productif, comme j’ai pu le constater dans Paris ; Charlot dans « Les Temps Modernes » est battu à plate couture ! Mais quand nous féliciterons-nous des progrès dans le recul du chômage ?

le PrésidentS

23/06/2014 12h59

Beau boulot… Mais certaines remarques dans les autres “commentaires” ne sont pas dénuées de fondements…
Une forme de “déshumanisation” de la relation entre l’homme qui “commet une faute” et celui qui “verbalise” aura sans doute, à terme de plus en plus proche, une conséquence sur nos relations humaines…
La nostalgie des ”pèlerines” circulant par deux en vélo dans nos villes tranquilles et dont le spectre agité par
les mamans en veine d’autorité faisait peur aux petits enfants pas sages n’a d’égal dans mes souvenirs d’enfance
que les poinçonneurs du métro qui, avec l’aide de leur portillon, empêchaient les “sauteurs de barrières à casquette” de frauder et d’importuné le bon peuple.
Mais peut-on encore lutter contre l’irréversible montée du tout-répressif-électronique si rarement éradiqué par des procureurs à sens unique qu’il me parait inopportun de mentionner cet hypothétique ersatz de mansuétude post
opératoire.

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X