Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

[Opinion] Démocratie locale

Agents motivés et citoyens engagés !

Publié le 17/06/2014 • Par Auteur associé • dans : France, Opinions, Toute l'actu RH

Laurence Malherbe

Laurence Malherbe

Présidente de l’ADT-Inet

Les dernières municipales ont été marquées par une vague d’alternances politiques au sein des exécutifs locaux sans précédent, mais aussi par un net recul de la participation à la vie démocratique. Ce constat doit amener les dirigeants territoriaux à réfléchir à leur implication dans ce phénomène qui ne concerne pas uniquement les élus locaux ou les politiques.

Nous ne pouvons pas revendiquer notre rôle de coconstruction de l’action publique aux côtés des élus et, en même temps, nous déresponsabiliser d’une situation qui ne fait pas honneur à notre démocratie !

Démotivation des agents – Oui, les citoyens ne se sentent pas ou mal représentés par leurs élus et ce n’est pas seulement lié à un contexte d’affaires ou à l’incapacité de l’Etat à trouver des solutions durables aux difficultés économiques du pays. Car il est un autre phénomène qui se propage : la démotivation de nombreux agents publics locaux, qui peinent de plus en plus à trouver du sens à leur travail, face à des modes de gouvernance interne qui privilégient l’approche gestionnaire et techniciste, au détriment d’une vision humaniste et de proximité.

Serait-il déplacé d’émettre l’hypothèse qu’à côté d’une classe politique qualifiée d’« opportuniste » avec des élus locaux davantage préoccupés par leur carrière de gestionnaire de la politique, se développe une nouvelle catégorie de dirigeants territoriaux qui construisent leur parcours professionnel, non plus au service des équipes qu’ils encadrent et des citoyens, mais de leurs propres intérêts, avec pour corollaire une distanciation progressive vis-à-vis des agents ?

N’oublions pas que nos collaborateurs sont aussi des citoyens ! S’ils sont motivés et engagés, ils rendront un service public de meilleure qualité et les citoyens auront la satisfaction de se sentir écoutés.

Un agent municipal heureux dans son travail, dont il partage le sens et la finalité, c’est aussi un facteur propice à la participation des citoyens à la vie démocratique. La satisfaction des citoyens dépend de celle des agents ! Il est donc urgent, pour rétablir la passion française pour la politique, de restaurer des liens de confiance au sein de nos équipes, et qui d’autres que les dirigeants territoriaux pour engager ce travail ? Alors, aux actes !

Cet article est en relation avec les dossiers

5 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Agents motivés et citoyens engagés !

Votre e-mail ne sera pas publié

mjo

18/06/2014 10h12

Je ne peux qu’être d’accord avec cet article. Trop d’élus sont devenus des « notables » plus intéressés par leur carrière politique que par l’intérêt général, et maintenant des cadres territoriaux leur emboitent le pas….
Oui, les agents sont de plus en plus démotivés devant un tel état de faits

Cadre intermédiare usée

18/06/2014 10h32

Enfin une prise de position lucide et responsable. J’espère que nos directeurs généraux et autres seront nombreux à lire et recevoir ce message. Merci.

bazane

18/06/2014 12h46

Les cadres du secteur public découvriraient-ils le management ?
On peut toujours rêver.

Audois et à l'oeil

18/06/2014 08h00

C’est une réalité, certains élus et cadres dirigeants s’enrichissent avec l’argent public… cumul de mandats, bonus en nature, délits d’initié, défraiements et/ou salaires à la mesure de leurs égos (démesurés, obscènes face à la rémunération des catégories B et C). Mesdames, messieurs, vous êtes garants de la démocratie, et non de votre nombril… Montrez nous l’exemple! Le bon! A moins que vous ne souhaitiez la liquidation du service public?…

Fusible

19/06/2014 10h07

Complètement en accord avec cette analyse très pertinente et réaliste. S’inscrire dans la continuité, le conservatisme, n’est pas un gage d’évolution. L’obéissance civile n’est pas forcément une bonne manière de servir l’Etat, les citoyens…l’esprit critique dans la manière d’être force de propositions (et non dans le refus du changement) est davantage porteur de progrès et de croissance.

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X