Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Fonction publique

Le droit de retrait des agents territoriaux consacré

Publié le 21/06/2000 • Par La Rédaction • dans : France

Après une très longue élaboration, le décret modifiant le décret du 10 juin 1985 relatif à l’hygiène et à la sécurité du travail et à la médecine professionnelle et préventive dans la fonction publique territoriale est enfin paru au JO (20 juin, pages 9249 et suivantes). Ce texte vise notamment à préciser les missions et responsabilités de chaque intervenant (autorité territoriale, agents chargés d’assurer la mise en oeuvre des mesures d’hygiène et de sécurité, agents chargés de mission d’inspection, comité d’hygiène et de sécurité, médecine professionnelle, inspection du travail. La grande innovation de texte est cependant l’introduction officielle du droit de retrait (de son poste de travail) de l’agent qui « a un motif raisonnable de penser que sa situation de travail présente un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé. » Ce droit, qui existe depuis longtemps dans le code du travail a été étendu à la fonction publique de l’Etat depuis déjà plusieurs mois. Le décret met par ailleurs en place une procédure d' »avis » adressé à l’autorité territoriale lorsqu’un membre du CHS estime qu’existe une situation de danger grave et imminent. En cas de désaccord persistant entre l’autorité territoriale et le CHS sur la réalité du danger ou les moyens d’y mettre fin, l’inspection du travail, notamment pourra être sollicitée. Le droit à la formation des agents chargés de l’hygiène et la sécurité est également affirmé dans ce texte.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Le droit de retrait des agents territoriaux consacré

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X