Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Edito

Illusions (presque) perdues ?

Publié le 06/06/2014 • Par Fabienne Proux • dans : Billets finances

Courbe finances
Mario Knoll - Fotolia.com
Le big-bang territorial prend la forme de petits arrangements entre amis. Et les économies dans tout cela ?

Difficile de s’y retrouver. Tout a commencé par l’annonce présidentielle en début d’année de réduire les dépenses publiques de 50 milliards d’euros d’ici à 2017, dont 10 milliards de contribution des collectivités locales, puis 11 milliards.
Comment atteindre cet objectif ? En allégeant le millefeuille territorial, a répondu le gouvernement. On aurait voulu y croire. Réduire le nombre de régions, supprimer les départements, renforcer les intercommunalités…

Au sommet de l’Etat, on a même assuré que l’on pouvait espérer entre 12 et 25 milliards d’euros d’économies ! Mais étonnamment, la cure d’amaigrissement ne concerne pas la partie la plus grasse du millefeuille, soit le bloc communal (126,6 milliards d’euros de dépenses en 2012 soit + 3,3 % par rapport à 2011, selon la direction générale des finances publiques).
Le gouvernement préfère s’attaquer aux collectivités les moins dépensières : les régions (27,9 milliards d’euros, + 2,6 % par rapport à 2011) et les départements (71,4 milliards, + 2,5 %).

Pourtant, René Dosière n’a de cesse de le répéter : les réelles économies, qu’il évalue à 15 milliards d’euros en 5 ans, se situent dans la rationalisation des structures communales où s’empilent communes, syndicats intercommunaux et intercommunalités. « La vraie réforme consisterait à désigner un seul chef de file décidant des dépenses à l’échelon communal et évitant les doublons », insiste le député PS de l’Aisne.

En agissant ainsi, le soufflé d’espérance est aussi vite retombé qu’il avait gonflé ; la fusion de régions s’avère en fait plus politique qu’économique, avec un gain attendu de seulement 5 à 10 milliards d’euros mais pas avant 5 ans. de plus, les départements continueront à fonctionner jusqu’en 2020.
Même Alain Rousset, tout en approuvant la nouvelle carte régionale, le reconnaît : « le temps et le coût de l’action publique sont trop longs et trop chers… La France a besoin d’un acte fort de la décentralisation pour se redresser », a affirmé le président de l’Association des régions de France le 3 juin. La méthode Coué est toujours à la mode.

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Illusions (presque) perdues ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X