Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Acte III de la décentralisation

Réforme territoriale : le conseil général du Val de Marne mobilise ses agents

Publié le 03/06/2014 • Par Gaëlle Ginibrière • dans : Régions, Toute l'actu RH

Christian Favier, le président (PC) du conseil général du Val de Marne a réuni l’ensemble des agents, le 27 mai, pour évoquer avec eux la suppression des départements annoncée par le Président de la République.

A leur arrivée mardi 27 mai au matin à la Maison des Arts de Créteil, les agents du conseil général du Val de Marne sont dans l’expectative. « Quels éclaircissements peut-on nous donner sur les annonces du gouvernement, car nous sommes dans le flou ? », se demande une employée à l’action sociale. « J’aimerai savoir ce que vont devenir nos structures, alors qu’elles ne relèvent pas des compétences obligatoires du département », note une directrice de crèche départementale.

En quête de précisions sur leur devenir, tous ont répondu à l’invitation du président de la collectivité, Christian Favier, d’échanger ce 27 mai sur l’annonce de la suppression des conseils généraux faite par le premier ministre Manuel Valls.

Ils sont plus de 1 200 (sur 8 000 agents) à avoir fait le déplacement, les deux salles mises à leur disposition sont pleines, certains agents assistent même à la retransmission des échanges debout dans le hall d’entrée de la Maison des Arts.

Pas d’étude d’impact – « C’est la première fois dans l’histoire de la collectivité que nous réunissons l’ensemble des agents départementaux car la situation est exceptionnelle, la situation est grave », martèle Christian Favier, à l’issue de la diffusion d’un court film présentant les différentes sphères d’intervention de son département. Puis il brosse à grands traits le calendrier des annonces successives du président de la République et du premier ministre et dénonce le manque de concertation avec les principaux intéressés ou encore l’absence d’étude d’impact sur le projet.

Les Français soutiendraient la réforme ? Le président du conseil général en doute, s’appuyant sur une étude qu’il a commandée à l’Ifop. Menée auprès d’un échantillon de 805 habitants du département et du dépouillement partiel de questionnaires remplis par les agents du conseil général du Val de Marne – pour l’instant 1 500, les résultats exhaustifs de cette deuxième partie de l’enquête devraient être connus d’ici quelques semaines – cette dernière tendrait plutôt à prouver l’inverse. « Alors que le niveau d’attachement des habitants du département se situe dans la moyenne nationale, les deux tiers des habitants sont contre ce projet, ainsi que 85 % des agents », indique Frédéric Dabi, directeur adjoint de l’Ifop, venu faire part des premier résultats de ce sondage mené en mai.

84 % des agents inquiets – Sans surprise, l’enquête montre la préoccupation des agents qui se déclarent à 84 % beaucoup ou assez inquiets. 53 % des habitants et 69 % du personnel ne voient même pas dans la suppression des départements un moyen de faire des économies.

Dans la salle, les interventions des employés départementaux confirment leur incompréhension. Il est question de plan social, de vision purement économique et de mise à mal du service public. « Il nous faut trouver des moyens de mobilisation collective », appellent plusieurs agents et les syndicats. A la sortie, une pétition est proposée aux fonctionnaires. Peut-être la première étape d’une protestation plu large.

Cet article est en relation avec le dossier

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Réforme territoriale : le conseil général du Val de Marne mobilise ses agents

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X