Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Economie

Le tourisme spirituel ne connaît pas la crise

Publié le 28/05/2014 • Par Sabine Blanc • dans : France

Simple touriste ou pèlerin, croyant ou athée: environ 15 millions de visiteurs se rendent chaque année dans une des quinze villes-sanctuaires de France et la tendance est à la hausse, a indiqué mercredi le président de leur association.

L’estimation de la fréquentation globale est à prendre avec précaution, a toutefois ajouté Aurélien Charpille, président de l’association « Villes-sanctuaires en France », en marge d’une conférence de presse à Paris.

La basilique de Lisieux, la cathédrale de Chartres ou le sanctuaire de Lourdes n’ont ni billetterie, ni compteur et les estimations s’appuient aussi bien sur les nuitées hôtelières que sur le nombre de cierges vendus.

Deux indicateurs, moins globaux mais plus précis, attestent d’un intérêt croissant pour le tourisme spirituel, a-t-il ajouté.

10.412 groupes de pèlerins, d’une taille moyenne de 38 personnes, ont été accueillis en 2013 sur l’un des quinze sanctuaires, en hausse de 1,5% par rapport à 2012.

4,7 millions de visiteurs se sont rendus sur les sites des offices de tourisme ou des sanctuaires membres de l’association, en hausse de 10% sur un an.

Pour M. Charpille, « les gens sont en quête de sens, ils ne vont pas à Rocamadour comme à Eurodisney. »

L’association des Villes-sanctuaires, qui a 20 ans, rassemble les responsables religieux et les offices de tourisme de sites de pèlerinage. Elle regroupe aussi bien des villes très fréquentées comme le Mont-Saint-Michel que Pontmain (Mayenne) où des enfants ont dit avoir vu la Vierge en 1871.

« Pour continuer à faire vivre ces lieux saints », l’association organisera le 25 octobre, à l’occasion du passage à l’heure d’hiver, un

événement intitulé « la 25e heure ». Les 15 sites organiseront à la même heure des visites originales et gratuites.

 

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Le tourisme spirituel ne connaît pas la crise

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X