Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Police du maire

Le maire peut-interdire l’accès aux parcs de stationnement aux véhicules dépassant une certaine hauteur ?

Publié le 23/05/2014 • Par Delphine Gerbeau • dans : Réponses ministérielles

Au titre de leurs pouvoirs généraux de police définis à l’article L. 2213-4 du CGCT, les maires ont la possibilité de prévenir tout trouble à l’ordre public en interdisant la circulation de véhicules sur certaines voies ou portions de voies ainsi qu’en limitant certaines activités sur la voie publique. La décision d’interdire l’accès des véhicules dépassant une certaine hauteur aux parcs de stationnement doit être prise, par conséquent, sur la base d’un arrêté motivé par l’autorité de police. Il appartient à cette dernière de définir dans ce cas la hauteur maximale autorisée. À l’exception de circonstances locales exceptionnelles, ces interdictions ne sauraient être générales et absolues. Enfin, les pouvoirs du maire s’exercent sous le contrôle du juge administratif.

L’ensemble de ces principes et les dispositions applicables au stationnement des autocaravanes dans les communes ont été rappelés de manière détaillée par le gouvernement dans la circulaire interministérielle n° INTD0400127C du 19 octobre 2004. S’agissant, d’une part, du panneau de limitation de hauteur défini à l’article 4 de l’arrêté du 24 novembre 1967 modifié relatif à la signalisation des routes et autoroutes et à l’article 61 de la quatrième partie de l’instruction interministérielle sur la signalisation routière (IISR), et d’autre part, de la « barre de hauteur » qui empêche physiquement les véhicules d’entrer dans le parc de stationnement, ils ont pour seul effet de matérialiser les prescriptions portées par l’arrêté du maire. Concernant plus spécifiquement les « barres de hauteur », elles ne constituent pas une signalisation particulière et leurs caractéristiques ne relèvent pas de la réglementation de signalisation. Elles se distinguent ainsi du « portique G3 », défini à l’article 6 de l’arrêté du 24 novembre 1967 modifié précité et évoqué à l’article 36 de l’IISR, qui permet uniquement la « signalisation des passages à niveau avec voies électrifiées lorsque la hauteur des fils de contact est inférieure à six mètres

Domaines juridiques

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Le maire peut-interdire l’accès aux parcs de stationnement aux véhicules dépassant une certaine hauteur ?

Votre e-mail ne sera pas publié

moune

24/05/2014 04h48

interdire la circulation de certains vehicules uniquement sur le critere de la hauteur alors qu il n existe aucun obstacle reel est une violation manifeste du droit de circulation etabli par les regles europeennes

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X