Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Club Technique]

Comment la RATP va réaliser sa transition vers le tout électrique et le biogaz

Publié le 21/05/2014 • Par Arnaud Garrigues • dans : Régions

Bus hybride Ivecobus au départ de la ligne 147 de la RATP.
Bus hybride Ivecobus au départ de la ligne 147 de la RATP. AG
La RATP a présenté le 19 mai 2014 sa stratégie de transition énergétique : après deux ans de test, elle passe maintenant au déploiement des bus hybrides, 550 bus devant être achetés dans les 2 années à venir. Puis vise à l'horizon 2025 de passer à la technologie 100% électrique (pour 80% de son parc) et au biogaz (pour les 20% restant).

« Nous avons déjà commencé la transition énergétique », explique Pierre Mangin, président de la RATP, lors d’une conférence organisée le lundi 19 mai à bord d’un bus de la ligne 147. Un bus d’un genre un peu particulier, puisqu’il est équipé d’une motorisation hybride avec un système Stop&Go.

En termes de bruit, de vibrations et de confort, la différence avec un bus classique est saisissante. Mais surtout, ce bus hybride permet d’économiser  » 20 % de carburant et même 25 % sur les modèles de bus articulés », selon Laurent Méret, directeur du développement matériel roulant bus de la RATP. Il s’appuie pour cela sur des tests réalisés  en conditions d’exploitation par la régie depuis près de 2 ans, et qui ont également montré que les frais d’entretien de ce matériel n’étaient pas plus élevés qu’un bus classique.

550 bus hybrides achetés en 2 ans – Actuellement, la RATP est en pleine phase de

[Cet article est réservé aux membres du Club Technique de la Gazette. Pour lire la suite et découvrir gratuitement le Club, cliquer sur la bannière ci-dessous]

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Comment la RATP va réaliser sa transition vers le tout électrique et le biogaz

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X