Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

[Edito] Fonction publique

Le fil du dialogue social rompu ?

Publié le 20/05/2014 • Par Emmanuelle Quémard • dans : France, Toute l'actu RH

Deux ans après l’accession au pouvoir de François Hollande, les syndicats de fonctionnaires ne cachent plus leur amère déception. Même si la modernisation de l’action publique a supplanté la révision générale des politiques publiques, permettant aux agents de croire en un souffle nouveau, la réalité du gel du point d’indice, effectif depuis 2010, les a rattrapés.

Mobilisées dès le 8 avril, jour de la déclaration de politique générale du Premier ministre, Manuel Valls, les organisations syndicales (1) ont exprimé dans la rue leur profond ras-le-bol. Et leur lassitude devant les annonces gouvernementales en cascade, soufflant le chaud et le froid. On se souvient en effet du courrier adressé le 14 février aux fédérations par Jean-Marc Ayrault, assurant qu’« aucune mesure ne serait prise qui aurait pour objet de geler l’avancement des agents publics ».

Fin de non-recevoir – Non seulement le nouveau Premier ministre a opposé une fin de non-recevoir aux représentants syndicaux, deux jours avant leur mobilisation du 15 mai, mais il a enfoncé le clou de l’austérité, en réaffirmant le gel du point d’indice jusqu’en 2017. Ne leur laissant espérer qu’une « clause de revoyure » liée au retour hypothétique de la croissance.

Au-delà de leurs revendications concernant les rémunérations et le pouvoir d’achat, les syndicats de fonctionnaires s’alarment des retombées sur l’emploi du plan de réduction de 50 milliards d’euros des dépenses publiques entre 2015 et 2017. Ils sont également le réceptacle de toutes les inquiétudes engendrées par le projet de réforme territoriale.

Regrets – Economies d’échelle, suppression des doublons institutionnels, rationalisation de la présence et de la qualité des services publics sur les territoires… que vont devenir les femmes et les hommes qui incarnent la décentralisation ? Si les territoriaux ont toujours voulu être acteurs de leur propre destin, ils expriment aujourd’hui leur incompréhension et leur sentiment d’injustice. Même s’ils ne rejettent pas la participation des collectivités à l’effort de redressement des comptes publics, ils regrettent que les choix n’aient pas été plus clairement affirmés, dès le début du quinquennat, au sujet des missions prioritaires de service public.

Alors même que l’agenda social prévoit un nouveau rendez-vous, le 19 mai, sur les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations, le dialogue ne semble plus tenir qu’à un fil.

Notes

Note 01 CFDT, CFTC, CGT, FA-FP, FSU, Solidaires et Unsa, rejointes par FO. Retour au texte

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le fil du dialogue social rompu ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X